Visiter Fukuoka

Depuis 6 ans que j’habite à Fukuoka j’ai eu maintes fois l’occasion de conseiller des personnes sur leur séjour et de donner des idées de visite. J’ai déjà listé pas mal d’endroits sur le blog mais c’est peut-être un peu long à lire et difficile à synthétiser alors j’ai alors eu l’idée de regrouper ici toutes mes recommandations sur les lieux à visiter à Fukuoka et sa région.

J’espère que ce guide sera utile à beaucoup de voyageurs souhaitant découvrir Fukuoka. Gardez le lien dans vos favoris, d’autres endroits seront ajoutés au fur et à mesure de mes découvertes.

 

Fukuoka City

La tour de Fukuoka (Fukuoka Tower)

La plus grande et la plus connue des tours à Fukuoka. La Fukuoka Tower culmine à 234 mètres et a deux observatoires situés à 123 mètres du sol. Le mieux est d’arriver en fin d’après-midi pour profiter de la vue aussi bien de jour que de nuit. En bas de la tour la plage de Momochihama est tout indiquée pour un pique-nique ou pour une petite promenade.
 
 

Le sanctuaire Kushida

Kushida est l’un des symboles de la ville et le berceau du festival Yamakasa (voir plus bas). C’est le plus beau sanctuaire de Fukuoka avec son allée de torii, son char de Yamakasa exposé à l’année et ses beaux bâtiments de bois.
 
 

Les temples de Hakata

Tôchô-ji, sa pagode et son Bouddha, Jôten-ji et son jardin sec, ou Shôfuku-ji encore qui est le plus vieux temple zen du Japon, Hakata regorge de temples tous plus photogéniques les uns que les autres. Depuis la gare de Hakata, commencer la promenade puis la porte Hakata Sen-nen puis remonter l’avenue Jôten-ji avant de continuer vers les autres temples. Ils sont illuminés de mille feux à la nuit tombée l’occasion du festival Hakata Akihaku en novembre de chaque année.
 
 

Le parc Ôhori

Le poumon de verdure au centre de Fukuoka. Avec son grand lac, sa promenade de 2km qui en fait le tour et ses aires de jeux, le parc Ôhori est très populaire auprès des familles les week-ends de beau temps. On peut prendre un café au Starbucks et ou dans la maison face lac et faire de la barque ou du pédalo. Le petit jardin japonais dans la partie sud du parc est superbe.
 
 

Le parc Maizuru / Le château de Fukuoka

Juste à côté du parc Ôhori, le parc Maizuru est l’un des meilleurs endroits de la ville pour voir les cerisiers et les pruniers en fleur. Lors de ces périodes le parc est bondé en journée mais sinon il est relativement peu fréquenté et calme. On peut visiter les ruines du château de Fukuoka dont il reste les remparts et certains bâtiments. La vue à 360 degrés sur la ville depuis le haut du donjon est à couper le souffle et un excellent endroit pour voir le coucher de soleil.
 
 

Canal City Hakata

Le plus célèbre des centres commerciaux de Fukuoka à l’architecture déjantée. Il tire son nom du petit canal qui s’écoule au rez-de-chaussée. On peut y assouvir toutes ses envies shopping en visitant les nombreux magasins de vêtements, chaussures, meubles et autres souvenirs. Autrement on peut jouer au game center, aller voir un film dans le cinéma du dernier étage ou se régaler dans un des nombreux restaurants et cafés dont Ramen Stadium, en espace dédié à ces célèbres nouilles. Il y a également un petit centre d’informations touristiques au 1er étage.
 
 

Le jardin Yûsentei

Un peu excentré, le plus beau jardin japonais de Fukuoka s’articule autour d’un petit lac et d’une élégante maison de thé où on se régale d’une boisson bien chaude avec une douceur sucrée. L’automne est la saison parfaite pour apprécier ce jardin et il est très agréable de s’y promener en kimono.
 
 

Tenjin

Le quartier commerçant de Fukuoka avec ses immenses centres commerciaux qui s’alignent le long et en dessous d’une des artères principales de la ville. Juste à côté, le quartier de Daimyo est le temple des petites boutiques de créateurs, de friperies et de cafés et restaurants à la mode. C’est un labyrinthe de petites rues où la jeunesse branchée de Fukuoka sort le dimanche.
Le jardin de l’immeuble ACROS, couvert de végétation, est visitable gratuitement tous les jours et l’observatoire du 15ème étage est ouvert uniquement les week-ends.
 
 

Kawabata Shôtengai

Cette rue commerçante couverte à deux pas du sanctuaire Kushida est l’endroit le plus adapté pour faire un peu de lèche-vitrine et acheter des souvenirs typiques et autres objets traditionnels japonais : thé, kimono, papier japonais, objets du bouddhisme etc. On peut se restaurer et se reposer dans l’un des nombreux cafés et restaurants (mention spécial à “Hakata zenzai”) et il y a même une auberge de jeunesse pas chère.
 
 

Les yatai

A la nuit tombée des dizaines de charrettes se mettent en place à Tenjin et à Nakasu. On y déguste des spécialités de Fukuoka comme les brochettes de porc, les ramens, les produits au mentaiko et bien d’autres plats de la cuisine japonaise, le tout dans une ambiance ultra conviviale. C’est un des passages obligés pour découvrir la nourriture et le sens de l’hospitalité des habitants de Fukuoka. Attention à bien demander les prix avant de commander !
 
 

Nokonoshima

Nokonoshima est une île au milieu de la baie de Hakata à seulement 10 minutes de bateau. Il y a un grand jardin botanique en haut de l’île avec de grands champs de fleurs qui surplombent la mer. C’est surtout impressionnant en automne avec les cosmos (ma saison préférée), au printemps avec les marguerites, et en été avec les tournesols. Sinon l’île est un super spot pour se baigner l’été.
 
 

Le festival Hakata Gion Yamakasa

Le plus grand festival de Fukuoka, exclusivement masculin, a une histoire de plus de 750 ans. Tous les ans du 1er au 15 juillet les courses de chars rythment les rues de la villes, rues où sont disposés des chars de plusieurs mètres de haut. Pour pouvoir assister à la course finale, le 15 juillet il faut se lever tôt : la course commence à 4h59 au sanctuaire Kushida. Pour les lève-tard, des répétitions et toute une série de petits rituels sont réalisés en journée.
 
 

Dans les environs de Fukuoka

La préfecture de Fukuoka regorge de petits coins sympas à explorer et la totalité est faisable en une journée.
 

Dazaifu

Dazaifu est une petite ville qui a un grand passé historique puisque c’est une ancienne capitale ! On y trouve pléthore de sanctuaires et de temples comme le grand Dazaifu Tenmangû et ses milliers de pruniers. Le Kômyôzen-ji quant à lui abrite un formidable jardin zen. Les férus d’histoire passeront un excellent moment au Musée National de Kyûshû et les gourmets se régaleront avec un umegae-mochi. Ne pas oublir de faire une pause photo devant le Starbucks !
 
Lire mes articles sur Dazaifu
 
 

Yanagawa

Yanagawa est surnommée la petite Venise de Kyûshû et c’est l’un des coins les plus touristiques (dans le bon sens) de Fukuoka. La ville est traversée par de nombreux canaux que l’on descend en barque tout en écoutant le gondolier chanter. En hiver des kotatsu (tables avec chauffage) sont installées dans les barques. En février/mars, toute la ville se décore pour Hina matsuri, la fête des poupées. En été on peut aller voir le jardin des tournesols en bord de mer et en automne tous les canaux s’illuminent grâce à des milliers de lanternes lors du festival Hakushu-sai.
 
Lire mes articles sur Yanagawa
 
 

Ainoshima

Ainoshima est une des nombreuses îles à chats du Japon. Petite île de 1,24 km2, elle compte environ 100 chats pour 330 habitants. Il est interdit de nourrir les félins mais on peut jouer avec eux autant qu’on veut. Autrement, c’est un spot très réputé pour la pêche et un lieu sacré avec des tombes anciennes. La promenade autour de l’île est agréable avec une belle vue sur l’arche de pierre “Megane-ishi” qui sort des flots à quelques centaines de mètres de la plage.
 
Ma visite d’Ainoshima
 
 

Le temple des grenouilles Nyorin-ji (Kaeru-dera)

Imaginez un temple étonnant entièrement consacré aux grenouilles : bienvenue au Nyorin-ji ! Ici c’est simple, il y a des batraciens vraiment partout : des petites statues, des figurines, des pots à fleurs, des motifs, gravures, dessins, jouets, etc. En tout il y en aurait plus de 5000. Le Kaeru-dera est à mes yeux un lieu à ne pas manquer si on est dans la région.
 
Lire le compte-rendu de ma visite du temple des grenouilles de Fukuoka
 
 

Itoshima

Rendez-vous à Itoshima pour feignarder sur les plus belles plages de la région. La mer bleu turquoise est parfaite pour la baignade l’été et pour le surf le reste de l’année. On trouve aussi à Itoshima une quantité impressionnante de petits cafés, une fabrique de sel, la cascade Shiraito et le fameux torii flottant et ses rochers liés Futamigaura. En hiver il est coutume de se réchauffer en dégustant des huîtres grillées dans une des paillotes du bord de mer appelées kaki-gôya.
 
Itinéraire d’une journée parfaite à Itoshima
 
 

Mojikô

A l’extrême nord de Fukuoka, le port de Mojikô a gardé une atmosphère occidentale avec sa gare, ses maisons de briques et sa jetée commerçante en bois. On peut y visiter le musée des trains de Kyûshû, se promener en kimono et même rejoindre l’île de Honshû à pied par le tunnel du détroit de Kanmon. Il faut absolument goûter au curry gratiné qui est la spécialité locale.
 
Lire circuit d’une demi-journée à Mojikô
 
 

Nanzôin et son grand Bouddha de bronze

Nanzôin est un petit bijou, un grand ensemble de temples et petits sanctuaires entourés d’un écrin de verdure, situé à seulement quelques encablures de Fukuoka. On peut y voir entre autre l’immense et célèbre Bouddha de bronze, le plus grand du monde dans sa catégorie. Il est aussi sympa de se perdre dans le dédale des escaliers et petits chemins pour découvrir tous les temples cachés de cet immense domaine.
 
Lire mon article guide sur le temple Nanzôin
 
 

Yame

Une ville aux allures de village tout au sud de la préfecture. Le thé qui y est produit est l’un des plus raffinés du Japon. Il est possible de faire des expériences autour de ce breuvage et de sa fabrication. Bien sûr de nombreux cafés et échoppes vous permettront de goûter au Yame-cha. Pour les sportifs, la randonnée Olle qui serpente entre les montagnes et les champs de thé est à ne pas manquer.