CuisineFukuoka

[Cuisine de Fukuoka] Recette du goma-saba

Recette du goma-saba (cuisine japonaise de Fukuoka)

Comme vous le savez peut-être, je poste tous les soirs (ou presque) sur Instagram les dîners que l’on se prépare avec mon mari. C’est de la cuisine de tous les jours, des petits plats simples qui se réalisent en peu de temps mais cela fait son petit effet puisqu’on me demande quotidiennement les recettes  ou si je les poste ici. Je n’en ai pas envie car il y a des blogs de cuisine japonaise en français qui en parlent bien mieux que moi et mon truc c’est la cuisine régionale de la région de Kyûshû.

Aujourd’hui je vous présente un plat on ne peut plus typique de Fukuoka : le goma-saba (ごまさば) , ou une petite entrée à base de maquereau cru mariné.

Recette du goma-saba (cuisine japonaise de Fukuoka)

Recette du goma-saba

  • Temps de préparation : 15 minutes
  • Difficulté : facile
  • Quantité : pour deux personnes

Ingrédients

  • 1 filet de maquereau
  • 1 branche d'oignon plat et fin
  • 1/4 de feuille d'algue nori
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1/2 cuillère à soupe de saké de cuisine
  • 1/2 cuillère à soupe de mirin
  • 1/2 cuillère à soupe de sésame blanc en poudre
  • 1/2 cuillère à café de graines de sésame blanc

Réalisation

・Couper le filet de maquereau en tranches (grosseur d’une bouchée).

・Dans un bol préparer la sauce en mélangeant la sauce soja, le saké, le mirin et le sésame en poudre. Y faire mariner les tranches de maquereau pendant environ 10 minutes.

・Pendant ce temps émincer finement l’oignon plat et couper le nori en lamelles.

・Une fois le poisson mariné le dresser dans des petits bols individuels. Ajouter une cuillère à café de marinade puis saupoudrer de graines de sésame. Finir par ajouter l’oignon plat et le nori.

Recette du goma-saba (cuisine japonaise de Fukuoka)

Un petit plat léger et savoureux à base de poisson cru et de sésame,  que demander de mieux !
Je raffole du goma-saba, et de ses variantes car à Fukuoka tout poisson est bon à manger mariné au sésame ! Si je devais vous conseiller un autre poisson ça serait le kanpachi ou sériole en français (j’aime d’ailleurs encore plus le goma-kanpachi que le
goma-saba mais chut).

Pendant des années je n’en mangeais qu’au restaurant mais depuis que j’ai la recette j’en fais aussi de temps en temps à la maison, pour le plus grand plaisir de mon mari qui adore cela aussi.

En accompagnement

Le goma-saba est un accompagnement (ou si on mange à la française, une entrée). Il se marie bien avec toutes sortes de plats japonais (soupe miso, riz et poisson ou des nouilles soba froides) mais moins bien avec de la cuisine d’inspiration chinoise ou occidentale (ça ne va pas très bien avec un curry par exemple). 

Il est possible de le servir en plat principal en augmentant les quantités et en le servant sur un bol de riz chaud. Cela se fait aussi beaucoup à Fukuoka, on appelle ça un goma-saba-don (ゴマサバ丼).

Tags:

12 comments

  1. Avatar

    Oh, c’est intéressant ! Peut-être faire une liste avec une recommandation de blogs qui proposent des recettes pourrait être utile comme ça si quelqu’un demande, il n’y aurait qu’à mettre un lien vers l’article.

    1. Béné

      En général je laisse les gens chercher sur Google. C’est trouvable en 3 clics 🙂

  2. Avatar

    Génial, cette recette réunit mon amour pour le poisson cru et le maquereau ! En plus c’est facile et rapide, je vais m’empresser de la faire 😀 (dès que j’aurai acheté tous les ingrédients haha)
    Merci pour le partage 🙂

    1. Béné

      Et puis ce n’est pas vraiment compliqué de trouver les ingrédients en France 🙂

  3. Avatar

    Merci pour cette recette. J adore le maquereau et dans un premier temps, je vais essayer de profiter de mes vacances à Kuyshu pour y gouter ce plat dans un restaurant … avant d essayer au retour à la maison.

    1. Béné

      Bon séjour à Kyûshû !

  4. Avatar

    Un grand merci pour la recette. J’ai hâte d’essayer ça :).

    1. Béné

      De rien 🙂 Dis-moi si tu l’as appréciée.

  5. Avatar

    Un petit plat local qui a l’air fort appétissant (en passant, j’adore ton bol bleu ciel). Merci pour le partage. 😉

    1. Béné

      C’est de la porcelaine d’Imari, choisie par mon mari 🙂

  6. Avatar

    J’ai fait la recette chez moi (avec ce que j’ai pu trouver ici en Belgique) et c’était très bon. Mon copain a aussi bcp aimé.

    1. Béné

      Merci de ton retour 🙂

Laisser un commentaire