Mariage franco-japonaisVie quotidienne

[Mariage franco-japonais] Les réactions étonnantes de mon entourage

[Mariage franco-japonais] Les réactions étonnantes de mon entourage

Après nos fiançailles il a bien évidemment fallu annoncer notre mariage à mes proches. Du côté japonais, en dehors des félicitations de rigueur, des sourires, des hurlements et des larmes de joie, j’ai eu aussi un lot de réactions amusantes ou au moins étonnantes. Récit.

De mon côté

“Comme tu te maries avec un japonais tu auras la nationalité japonaise”
Je crois que c’est la réaction qui est revenue le plus souvent. À vrai dire j’y ai eu le droit à chaque fois et ça m’a beaucoup étonnée car je ne m’y attendais pas du tout. A croire que dans la tête des japonais le mariage équivaut à obtenir la nationalité. J’ai à chaque fois été obligée de dire que ce sont des démarches totalement différentes donc non je ne prendrais pas la nationalité grâce au mariage.

La nationalité n’est pas un sujet que j’ai déjà abordé ici mais puisque j’en parle…
Pour moi il est hors de question de prendre la nationalité japonaise. Je suis née française et je suis française. Je ne me vois pas du tout changer. Il ne faut jamais dire jamais mais très franchement je ne vois aucun avantage à devenir japonaise (si ce n’est pouvoir voter pour faire réélire notre excellent maire, les élections sont le 18) et puis avec mon visage bien occidental qui le penserait de toute façon ? Ce serait différent si le Japon reconnaissait la double nationalité mais ce n’est pas le cas donc la question ne se pose pas.
 

“Comment vas-tu t’appeler après le mariage ?” puis parfois “Vas-tu garder ton prénom français ?”
Vais-je prendre le nom de mon mari ? Garder mon nom de jeune fille ? Ou aurais-je les deux ? C’est la question qui a turlupiné pas mal de mes interlocuteurs. La plupart d’entre eux pensaient que j’accolerais les deux ce qui est juste dans la mesure où sur mes papiers j’aurais les deux noms (puisque c’est la loi en France). Toutefois dans la vie quotidienne j’ai décidé de prendre le nom de mon mari car même si j’adore mon nom de jeune fille je trouve important qu’on porte le même. Ça a été très drôle au moment de l’annoncer au travail d’ailleurs. Je pensais que mes collègues auraient du mal mais pas du tout, ils ont immédiatement adopté mon nouveau nom. Il y a juste le patron qui ne s’y habitue pas mais à force de lui rabâcher quand il se trompe je pense que ça va bien finir par rentrer.

Pour le prénom par contre j’avoue ne pas du tout avoir compris. Ce n’est pas comme si les japonais changeaient de prénom en se mariant !
 

“Ça va être plus pratique de trouver un inkan à ton nom”
Un inkan (印鑑) est un sceau qui sert de signature.
Effectivement. À partir du moment où mon nom de famille est japonais je peux le trouver absolument n’importe où : marchands spécialisés bien sûr, mais aussi 100 yens shops et papeteries.
Celui que j’utilise actuellement m’a été remis quelques jours seulement après mon arrivée car c’était indispensable pour ouvrir un compte en banque. C’est une personne de mon ancienne école Aso College Group qui me l’a fait faire sur-mesure. Sans me demander mon avis elle a jugé approprié et (je cite) “tellement plus mignon” de choisir “Béné” à la place de mon nom de famille, ce qui ce fait habituellement. Ça partait d’un bon sentiment mais c’est assez embarrassant d’avoir tous mes documents officiels (banque, mairie, appartement, etc) tamponnés de mon surnom. Inutile de dire que j’avais très hâte d’en changer.

 

Du côté de mon mari

Après avoir eu tant de réactions étonnantes, j’attendais avec impatience que Kiyo me raconte les siennes. Un soir je lui ai demandé et… Eh bien rien. Nada ! Que des réactions classiques. J’ai presque été déçue.
J’ai bien essayé de creuser un peu ou de lui demander comment ses proches avaient réagi lorsqu’il a annoncé qu’il était en couple avec moi. Si sa famille n’a pas eu de réaction particulière, quelques amis lui ont quand même demandé si ça voulait dire qu’il comptait aller vivre en France et depuis quand il savait parler français …

Tags:

33 comments

  1. Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce message. C’est très intéressant.
    Je suppose que ce sera différent pour moi car nous ne résiderons pas au Japon.

    1. Je pense en effet que ça sera un peu différent mais peut-être que du côté français il y a aura des réactions intéressantes (les clichés sur les japonais par exemple).

  2. Es tu sûre qu’il n’y a eu aucune réaction du côté de ton mari ou plutôt qu’il ne veut pas te le dire ;o)
    Je dis ça car les hommes ont souvent tendance à ne rien lâcher :o)

    C’est curieux qu’une personne ait jugé bon de choisir ton sceau à ta place ? Mais je dois avouer que j’ai eu l’honneur de m’en faire offrir un et on a aussi choisi pour moi : il s’agit de mon prénom (en entier). Par contre, il a presque 20 ans et la partie encre est quasi sèche. Je me demande si je peux le faire recharger au japon ? C’est un sceau d’une assez bonne qualité (pas hyaku-en shop) donc j’aimerais le garder.

    ( ˘ ³˘)~

    1. Oui je suis sûre sinon il m’aurait raconté, je le connais.

      Pour le sceau disons que la personne de l’école est allée faire ceux de tout le monde en même temps (comme ça elle était sûre que tout le monde ai le sien à temps) et elle a jugé bon de choisir.
      Je ne sais pas quel genre de sceau c’est mais au pire tu peux acheter un petit “pot” d’encre à part.

  3. Bonjour Béné !
    Merci pour cet article 🙂 Je suis en couple en France et avec un français, donc c’est toujours intéressant de voir le point de vue des couples franco-japonais.
    Je t’avoue que je suis surprise aussi pour l’histoire de la nationalité, ce n’est pas quelque chose à laquelle j’aurais pensé… Par contre je me serais également posé la question pour le nom de famille. En tout cas, c’est chouette de savoir que les réactions ont été positives des deux côtés !
    J’adore la photo qui illustre ton article 🙂

    1. Merci de ton commentaire !

  4. Deux raisons de prendre la nationalité japonaise. D’abord, c’est le seul moyen de garantir ton droit à rester au Japon : si tu n’es pas japonaise, le gouvernement japonais peut te virer en gros quand ils veulent (en ne renouvelant pas ton visa). Et ensuite, on ne le sait pas forcément mais la plupart des libertés fondamentales garanties par la constitution japonaise (d’expression, de conscience, etc.) ne sont vraiment garanties qu’aux citoyens japonais. Les non-Japonais ne peuvent pas obtenir gain de cause devant les tribunaux japonais si leurs libertés sont enfreintes.

    1. Qu’en est-il pour les porteurs du statut de résident permanent Bachselze ? Epoux.se de japonais ? Parent d’enfant japonais ?

    2. Avec des si on mettrait paris en bouteille..

  5. Bonjour,
    Article sympa. 🙂
    Interessant de faire le parrallèle avec notre mariage franco-jap tout récent à nous. En situation inverse (gars fr, fille jp, vivant en France). ^^

    Ma femme aussi a eu quelques remarques (du côté de ma famille française) sur le fait de devenir française suite au mariage. Mais effectivement ce sont des démarches différentes, et même si elle pourrait effectivement le devenir désormais, cela voudrait dire perdre sa nationalité japonaise. Donc il n’en est pas question.
    La grande majorité de ma famille française a pensé qu’elle prendrait mon nom. Quant à sa famille japonaise, elle se posait la question. Mais il n’en est rien, nous gardons tous les deux notre nom de famille. J’apposerai le nom de ma femme (en complément du mien) sur ma carte d’identité mais je ne compte pas l’utiliser dans la vie courante.
    Nous n’aurons donc pas le même nom, comme c’est le cas depuis déjà 5 ans sans soucis. Nous ne serons ni la famille X, ni la famille Y, mais la famille X-Y. Bon, pour les enfants… ce sera surement X seulement en France (et Y seulement au Japon?) par facilité mais bon on en est pas encore là.

    Après on a pas vraiment eu d’autres réactions. Les autres questions hors administratif sont déjà venues dans nos 5 ans ensemble avant le mariage. J’imagine que les prochaines viendront avec les éventuels petits franco-japonais qui arriveront. :p

    Pour mon inkan, c’est mon prénom, ジュリアン. Parce que mon nom en 2 kanas ne rendait pas bien. Mais bon, ne vivant pas au Japon, je ne l’ai quasiment jamais utilisé. :p

  6. Je suis d’accord avec toi concernant la nationnalité française, s’il n’y en avait qu’une a garder, c’est bien ce que je ferais !
    Je n’imagine pas devoir demander un visa pour pouvoir rentrer en France un jour… (ô__ô)

    Concernant le nom de famille, c’est plus compliqué. Déjà en France, je pense que je garderais le mien, donc je suppose faire pareil au Japon.
    Ceci dit, la question ne se pose pas pour le moment, donc on vera bien 😉

    Enfin pour l’inkan, j’ai réussi à faire ma vie ici sans en avoir besoin. Je deteste l’idée de perdre un truc aussi précieux, ou que nimporte qui puisse l’utiliser à ma place. Je fonctionne sistématiquement avec ma signature.

    1. C’est vrai que l’est facilement copiable. Je ne sais même pas si l’enregistrer à la mairie fait que ça soit plus sûr…

  7. Ta photo pour illustrer ton article est extra. Monsieur à géré pour la prendre. 😀
    Il est intéressant ton post. Prendre le nom de ton époux doit être beaucoup plus pratique au quotidien que le les deux noms accolés.
    Si vous avez des enfants plus tard, la nationalité demandera réflexion (Il me semble qu’au Japon, la double nationalité n’est pas reconnue. L’enfant devra faire le choix d’une seule. C’est qu’une amie française m’avait dit…)

    Encore tous mes voeux de bonheur à vous deux, à bientôt.

    1. On a fait de nombreux essais pour la photo 🙂

      En effet, pas de double nationalité pour les plus de 20/21 ans mais quand ils sont enfants ça ne pose pas de soucis.

  8. J’avais lu que ce n’était pas exceptionnel que les femmes changent de prénom en se mariant pour je l’association avec le nom de famille soit harmonieux. Apparemment c’est important l’harmonie prenom-nom de famille ici. Donc ça ne m’étonne qu’on t’ai posé la question !
    Je ne savais pas qu’on pouvais mettre un surnom sur l’inkan ! Le mien porte mon nom d’usage que j’aime pas du tout tout (au moment du mariage on a joué notre nom d’usage a pile ou face et j’ai perdu…). J’apprecierais pouvoir mettre autre chose. En y repensant, il n’est pas officiel du tout puisque c’est mon mari qui signe les choses importantes alors j’imagine que je peux mettre ce que je veux ^^

    1. Je savais que c’était important pour les prénoms des enfants mais en ce qui concerne les épouses je n’en avait jamais entendu parler.
      Sur l’inkan tu peux mettre ce que tu veux du moment que ce n’est pas celui qui est enregistré en mairie (je crois). Tous mes amis en ont plusieurs du coup (un pour les papiers officiels et un autre pour la vie de tous les jours).

  9. Curieuses questions que je n’ai pas expérimentées…
    Réaction de mes parents : tristesse car je partais loin d’eux pour toujours, mais l’essentiel était mon bonheur. Les siens : contents. Ses amis : “tu as de la chance”!
    Et comment tu te sens à t’engager comme ça pour la vie (normalement), joie, impatience, appréhension, stress, bonheur, tout à la fois?

    1. Je n’ai eu aucune de ces réactions bizarrement.

      1. J’ai appris plus tard, d’autres commentaires de la part de quelques voisins de mes beaux parents médusés : “Ah, une Gaijine, les pauvres, enfin, vous avez encore de la chance que ce ne soit pas une Chinoise ou une Coréenne. Réaction de l’entreprise de mon mari: ah, d’accord, nous on s’en fiche d’ avec qui tu te maries, on ne juge pas, mais tu vas déménager. En effet, mon mari était promoteur immobilier et nous habitions dans un quartier où résidaient beaucoup de clients de cette entreprise, alors ils avaient peur que ce gens ne veuillent plus acheter chez eux, chez un représentant qui a une femme Gaijine, ça donnait une mauvaise image, le business quoi. Alors ils nous ont même payé le déménagement et donné quelques subventions pour le loyer. Ce sont des réalités. Après comme dit, on ne nous a pas posé de questions pragmatiques comme à toi… à part des questions sexuelles à la con que tu peux bien imaginer… Ganbatte Béné !

  10. Coucou Béné ! Mon premier commentaire sur ton blog (un peu timide pour commenter)
    Les réactions de ton côté sont plutôt drôles, en effet ! Mais qu’en sera-t-il de ton visa ? Celui-ci va-t-il changer pour un spouse visa puisque tu te maries et réside au Japon ?
    Même si je ne pense pas que ça changera quoi que ce soit à ta situation au final

    Je vous souhaite en tout cas beaucoup de bonheur, la photo que tu as postée pour annoncer vos fiançailles était vraiment adorable !

    1. J’hésite. D’un côté j’ai encore 1 an et demi avec mon statut actuel donc je ne vois pas pourquoi je n’irai pas jusqu’au bout (en plus changer de statut fait faire de la paperasse). De l’autre, changer pour le statut d’épouse me permettrait de changer de métier et me rapprocherait un peu plus de la résidence permanente.
      Quand j’aurais terminé toutes les démarches administratives du mariage je pense aller à l’immigration demander conseil.

  11. Je me languissais, sans être trop dans l’intrusif bien sûr, de savoir comment cela s’était passé pour toi au Japon !

    Je ne savais pas qu’au Japon tu avais le droit de changer ton nom de famille. En Chine, tu ne changes pas ton nom quand tu te maries. Quand j’ai fait la demande après le mariage on m’a dit “Je n’ai pas le droit de changer votre nom de famille, votre nom de jeune fille c’est votre nom pour toujours”. Justement les Chinois étaient choqués de savoir que je voulais changer de nom car ici on ne le change pas, puis aucune femme ne veut le changer. Tu as de la “chance” de pouvoir le changer T___T !
    On m’a parlé également de la nationalité et pareil on ne peut pas changer de nationalité. J’ai envie de dire il faudrait être fou pour vouloir devenir Chinois vu que c’est l’un des passeports les plus nuls du monde…Et pas de double-nationalité également. La double-nationalité ne m’aurait pas déranger, ça aurait été plus simple niveau paperasse. Mais ça m’énerve quand on m’appelle “中国媳妇 Zhongguo Xi Fu” car je ne suis pas Chinoise même malgré que je sois mariée à un Chinois, comme toi je suis fière d’être française.
    Et oui en effet au Japon vous avez un inkan, ma meilleure amie habitant au Japon a dû faire le sien en arrivant. J’imagine que Béné ça doit être bizarre donc au final tu en auras un tout beau tout neuf ^^

    1. En France aussi techniquement on garde son nom de jeune fille à vie. Mais maintenant que tu rentres en France tu devrais pouvoir utiliser celui de ton mari (ou l’inverse) 🙂

  12. Très drôle d’avoir les réactions de l’annonce de votre mariage. Comme quoi la différence de culture ! Merci pour ton partage.

  13. C’est intéressant comme article 🙂 Merci de partager ça avec nous ^^
    Et tu n’as pas eu le traditionnel “et les enfants c’est pour quand ?” (je me suis mariée l’année dernière et j’avoue que ce flot de questions m’a assez traumatisée ^^) ?

    Et d’ailleurs ça faisait un moment que je n’avais pas pris le temps de passer par là : je vois avec joie qu’il y a plein de nouveaux articles à lire, une super nouvelle bannière, un joli design !!! Que de changements 😀 C’est super joli ! Félicitations (x2 du coup ^^).

    1. Merci de ton commentaire !

      Ah non rien sur les enfants c’est vrai si ce n’est que “quand tu auras des enfants ils seront forcément trop mignons” mais on me le dit souvent, pas forcément depuis que j’ai annoncé le mariage.

      J’ai changé le design, ça fait du bien de rafraîchir de temps en temps 🙂

  14. J’adore la photo de l’article 🙂
    C’est “marrant” le coup du tampon pour ta signature. Moi je trouve ça sympa, mais je comprend que ça puisse t’embêter ^^’
    J’aime bien ce genre d’article 🙂

    1. Pour l’inkan c’est mon côté très “je respecte les règles et les coutumes” qui ressort 😀

  15. Pour la nationalité, on m’avait aussi demandé si je prendrais la japonaise, mais comme toi il en est hors de question, je suis Française et je le resterai. Il serait temps que le Japon accepte la double nationalité…. Sinon je ne me souviens pas avoir eu autant de questions ou de réactions particulières.

    Pour le nom de famille, les documents officiels, passeports, banque etc sont à mon nom de jeune fille, mais dans le quotidien j’utilise le nom de mon mari. Par contre quand j’ai ouvert mon compte bancaire il y a 7 ans, je n’ai pas eu besoin de ikan, ma signature a été accepté sans problème.

    PS : J’aime beaucoup le nouveau design du blog 🙂

    1. Comme le dit très bien Rill, je ne me vois pas du tout demander un visa si je devais revenir en France un jour.
      Ca ne pose pas de problème la différence entre ton nom d’usage et celui sur les documents ?

      PS : merci, ça en avait bien besoin.

      1. Ah bah tu vois, le fait de changer de nationalité est tellement inconcevable pour moi,que je n’avais même pas pensé qu’il me faudrait un visa pour rentrer en France !

        Pour le nom de famille, pas de soucis pour le moment 🙂 Le seul bémol c’est quand je prends l’avion avec mon fils et qu’on a pas le même nom, selon le pays certains douaniers me font la remarque, mais comme je voyage avec une copie de mon livret de famille, ils ne cherchent pas plus loin.

  16. Félicitations

Laisser un commentaire