Miyakojima

[Miyakojima] Utopia Farm : mon paradis secret

Utopia Farm, Miyakojima

Il existe à Miyakojima un endroit merveilleux perdu au milieu des champs de cannes à sucres : Utopia Farm. C’est mon paradis secret, un endroit où j’aime passer quelques heures au calme entourée d’une flore tropicale colorée. Aujourd’hui je brise ce secret et vous présente un de mes endroits préférés à Miyakojima ! Un peu de couleurs et de chaleur en cet hiver qui n’en finit plus, ça ne fait pas de mal 🙂

 

Les plus attentifs auront remarqué que j’en ai déjà parlé sur le blog et posté des photos sur Instagram donc techniquement ce n’est plus vraiment un secret mais voilà, j’aime tellement cet endroit que je me devais de faire un article dédié.
 
Utopia Farm (ユートピアファーム) une grande serre de fleurs et fruits tropicaux qui se trouve à Ueno, un des villages de Miyakojima.
Je l’ai découverte en feuilletant le livret touristique de l’île disponible à l’aéroport (pour le secret là aussi on repassera). Au milieu de dizaines d’annonces e dizaines d’autres endroits, celle d’Utopia avait retenu mon attention car elle était initialement présenté comme en endroit qui servait des glaces délicieuses, alors qu’en lisant le reste du texte j’ai découvert que c’était une serre.
Je n’avais jamais visité de serre tropicale de ma vie donc j’étais curieuse de voir comment les mangues, bougainvilliers et autres fruits et fleurs des îles poussaient. Mon premier passage chez Utopia a été un tel coup de coeur que je ne manque pas d’y repasser à chaque voyage depuis.

 
Utopia Farm, Miyakojima
 

Ma première visite a été épique. Je suis descendue un arrêt de bus trop tôt et j’ai commencé à faire le chemin à pieds à travers les champs de canne à sucre (je vous rassure j’étais quand même sur une route). Alors que j’avais fait à peine 300m une camionnette s’est arrêtée et un paysan m’a demandé où j’allais comme ça. Quand je lui ai répondu que j’allais à Utopia Farm et il m’a regardé avec des yeux ronds avant de me proposer de m’y emmener. C’est là qu’il m’a appris que j’étais en fait à 10 minutes de voiture de l’endroit. Merci à ce brave homme qui m’a épargné plus d’une bonne demi-heure de marche sous un soleil de plomb (on était en juillet).
 
 
Depuis j’ai mon petit rituel à chaque fois que j’y vais. Je m’assoie derrière le chauffeur dans le bus et papote avec lui la seconde partie du trajet (il n’y a que quelques collégiens et lycéens qui prennent le bus donc je me retrouve rapidement seule). Quand on arrive à l’arrêt il m’indique à quelle heure il repassera dans l’autre sens puis je marche vers Utopia en longeant la mairie de quartier qui me semble à chaque fois fermée et je prends la mascotte de Miyako en photo. Je bifurque à gauche, passe devant l’étable, je tourne à droite et ça y est j’y suis !

On entre à Utopia par le “parlor”, une sorte d’accueil / boutique / café avec quelques tables. Après avoir payé les frais d’entrée (qui sont de plus en plus cher, pour info lors de ma première visite j’étais tombée un jour où c’était gratuit puis les autres années c’était à 280 yens et maintenant c’est passé à 350 yens !) on passe une porte et on se retrouve dans l’arrière de la propriété. Un chemin fléché nous amène dans différentes serres : les fruits tropicaux, les mangues, les hibiscus, encore des fruits tropicaux puis les plantes tropicales et enfin les bougainvilliers. Si on ne vient pas en saison (à partir de juin) on ne verra pas grand chose des mangues et des fruits tropicaux.
 

 
Par contre les bougainvilliers et les hibiscus fleurissent toute l’année et leurs serres sont superbe.
J’aime particulièrement celle des hibiscus où il y a plus de 250 variétés ! Il y a en a de toutes les couleurs et de toutes les tailles, certaines fleurs étant aussi grandes que mon visage. Je passe toujours un temps infini dans cette serre à essayer de trouver la variété la plus étrange ou la plus belle et je prends toujours beaucoup plus de photos que nécessaire.

 

Hibiscus, Utopia Farm, Miyakojima, Okinawa
Les hibiscus sont (avec les hortensias) mes fleurs préférées

 
La serre des bougainvilliers quant à elle est juste avant la sortie et ça tombe bien car elle est juste magique. Les arbres poussent de chaque côté du chemin avec des branches parcourant tout le plafond formant un tunnel dans lequel souffle souvent une brise rafraîchissante. J’y passe aussi beaucoup de temps, plus depuis qu’ils ont installé des chaises.
 
Tunnel de bougainvilliers, Utopia Farm, Miyakojima


Serre de bougainvilliers, Utopia Farm, Miyakojima
 

Il est possible d’acheter de quoi manger ou boire au café et de manger sur la terrasse. C’est d’ailleurs ce que je fais toujours. J’achète une glace à la mangue et je vais m’assoir sur les chaises en plastiques dans un coin tranquille. Leurs glaces sont faites avec les fruits de la serre et sont délicieuses : mangue, bien sûr, fruit du dragon, carambole, papaye, etc il y en a pour tous les goûts ! Et surtout on peut en déguster tout au long de l’année, miam.
 


Utopia Farm, Miyakojima
 

Malgré être présentée dans le guide de la ville, Utopia Farm reste en endroit relativement peu fréquenté. Non, en fait le café est assez populaire mais les serres beaucoup moins : j’étais toute seule en pleine Golden Week alors que les gens faisaient la queue pour avoir une glace. Si on a pas de voiture, l’endroit est assez difficile d’accès (peu de bus, il faut bien calculer) mais ça vaut carrément l’effort ! Pour les gens qui sont déjà allés à Miyako, connaissiez-vous cet endroit ?

 
 
Dans un autre registre, j’ai découvert cette semaine que des vols directs depuis Fukuoka allaient être mis en place par ANA entre le 1er juin et le 27 octobre. Même si je tiens à mon escale à Naha (surtout celle du retour où j’ai souvent moins de 5 minutes pour changer d’avion), je suis folle de joie que Miyako “me” devienne plus accessible et je rêve déjà à mon prochain séjour là-bas. Mais d’un autre côté ça m’a fait repenser à certaines choses. L’île de Miyako et ses cousines autour sont mon havre de paix, ma bulle de tranquillité, le seul endroit où je réussi vraiment à me ressourcer. Alors autant je suis heureuse si de plus en plus de personnes venaient à visiter Fukuoka, autant j’aimerais que Miyako reste confidentielle. C’est très égoïste je sais.
 
Mais hélas les choses ne vont pas dans ce sens et depuis un ou deux ans Miyako change énormément. Des énormes paquebots de croisière venus de Chine accostent dans le port de Hirara et les cars de chinois ont commencé à circuler sur l’île. Les vols vers Miyako augmentent eux aussi puisque depuis l’an dernier des liaisons directes vers Nagoya ont été mis en place et qu’à partir de cet été c’est au tour de Fukuoka (bon ça je suis plutôt contente). Il y a aussi Kurima dont le quart de l’île est en train d’être sacrifiée pour construire un énorme complexe touristique et la meilleure plage pour voir le coucher de soleil va être en partie privatisée. Le pire : le petit aéroport sur l’île de Shimoji va devenir international à partir de l’an prochain avec des vols vers l’Asie. Ca ne plaît pas aux habitants et ça ne me plaît pas du tout non plus.
 
J’ai un souvenir ému de mes premières visites lorsque le pont d’Irabu n’était pas construit et qu’il fallait rejoindre cette dernière en bateau. Bien sûr tout ne va pas changer du jour au lendemain et puis augmentation des touristes veut dire développement des infrastructures donc cela peut aussi apporter de bonnes choses. J’espère juste que la municipalité saura poser des limites pour préserver Miyako au maximum.

 

 
 

Accès et informations pratiques

Tôchô-ji (東長寺)

 
Horaires :
Ouvert tous les jours de 10h à 17h. Fermeture annuelle le 20 octobre.

 
Tarifs :
350 yens

 
Accès
7 minutes de marche depuis l’arrêt de bus “Yaabaru” (ヤーバル) sur la ligne 5.
 
▶︎ Le site officiel d’utopia Farm (jp)

Tags:

12 comments

  1. Wouah!
    Les Hibiscus sont mes fleurs préférées aussi! 🙂
    Je comprends ton sentiment, vouloir que Miyakojima reste confidentielle. Je trouve vraiment que les grandes infrastructures et les touristes en masse sont inapropriés pour des endroits aussi jolis!

    1. Moi aussi cela fait parti de mes fleurs préférées ^^

      Surtout lorsqu’ils gâchent / détruisent le paysage…

  2. moi qui pensais y aller dans un an en famille, avec le vol direct Fukuoka ça va être plus facile.
    Je comprend ton inquiétude sur ton coin de paradis, car j ai ressenti la même chose avec la médiatisation de Fukuoka depuis quelque année.. Mais je me suis rendu compte e qu il ne faut aller dans le vent contraire, et que le plus important est de bien accompagner les changements. C est aux autorités et acteurs locaux de ne pas tomber dans le piégè du tourisme a tout va et de bien réguler le flot de nouveau venu,, Fukuoka est une grand ville qui a encore les capacités d acceuiller dans de très bonnes condition voyageur et nous habitants. J espère que Miyakojima aussi trouvera sont équilibre entre vitalité économique et qualité de vie

    1. Je l’espère aussi et espère également que tu aimeras Miyako.
      Pour le moment l’île n’est pas encore entrée dans l’ultra promotion donc je pense que ça restera encore préservé quelques années. Ce sont les cars de chinois qui me font surtout peur…

  3. Les fleurs sont magnifiques, cela donne envie d’y aller.

    1. SI tu as l’occasion un jour 🙂

  4. C’est vraiment magnifique!

    1. Et c’est encore mieux en vrai !

  5. Ca me rend triste aussi quand d’aussi jolis endroits tranquilles deviennent la proie de horde de touristes en masse :'(
    Espérons que les japonais sauront préserver ce petit bout de paradis…
    Okinawa est aussi sur ma “to visit list”… alors je ne vais rien arranger! :-/ 😉

    1. Les touristes “lamda” passent encore, ce sont les cars d’asiatiques qui sont envahissants et leurs passagers peu respectueux que je redoute 🙁

  6. Bonjour Béné 🙂
    Utopia Farm a l’air d’être un endroit sublime, et tu le décris très bien 🙂 Ça fait rêver (ces hibiscus, ohlala !).

    1. Si tu veux j’en ai filmé un petit bout dans cette vidéo : http://www.benefukuoka.com/2017/05/vacances-a-miyakojima.html

Laisser un commentaire