Catastrophes et urgences à Fukuoka

DERNIÈRE MISE À JOUR : 11 JUILLET 2018

Entre le 4 et le 8 juillet 2018, un front pluvieux extrêmement intense a touché Kyûshû, plus particulièrement le nord de l’île, dont Fukuoka. Des évacuations ont ordonnées dans toute la préfecture et il y a eu quelques glissements de terrain ainsi que des inondations.
Depuis le 11 juillet, tous les transports fonctionnent normalement mais il reste de petites zones évacuées dans le sud et l’ouest de la ville.

DERNIÈRE MISE À JOUR : 1ER DÉCEMBRE 2017

Vendredi 1er décembre, la ville de Fukuoka testera son système d’alerte en cas de tir de missile : les portables / smartphones (même ceux en silencieux) de toutes les personnes se trouvant à Fukuoka sonneront à 10h et 10h05 et les métros et lignes locales JR cesseront de fonctionner pendant plusieurs minutes.

DERNIÈRE MISE À JOUR : 20 octobre 2018

Dans la semaine du 3 juillet, la partie nord de Kyûshû a été touchée par de violentes averses. En l’espace dune heure il est tombé l’équivalent de 168 mm de pluie ce qui est un record historique.
Très localisées, les précipitations ont fait de nombreux dégâts, principalement dans les villes d’Asakura, le village de Tôhô, ainsi que dans la ville d’Hita (préfecture d’Ôita), entraînant 25 décès.
Actuellement, 13 personnes sont toujours portées disparues à Fukuoka et 1380 personnes sont toujours hébergées dans des centres d’accueil. 

DERNIÈRE MISE À JOUR : 15 NOVEMBRE 2016

Trou devant la gare de Hakata, novembre 2016, Fukuoka
source : Nikkei
Déroulé des évènements

Mardi 8 novembre à 5h15 heure locale, un trou de 30x27m et de 15m de profondeur s’est créé dans la rue devant la gare d’Hakata. Il n’y a eu ni victimes ni blessés. La cause serait les travaux de prolongement de la ligne de métro Nanakuma (commencés en 2014) 25m sous terre.
Peu avant, à 5h10, un ouvrier a repéré une importante infiltration d’eau dans le sous-sol ce qui a entraîné un arrêt de la circulation avant l’effondrement de la chaussée 5 minutes plus tard.

Travaux pour reboucher le trou, Fukuoka
(source : blog du maire de Fukuoka)

Pendant une semaine des ouvriers ont travaillé 24h/24 pour reboucher le trou et refaire les canalisations. Le goudron a été posé dqns la nuit du 15 novembre, après un jour d’interruption des travaux suite à de fortes pluies. Le même jour à 5h du matin soit une semaine pile après l’effondrement, les autorités ont donné leur feu vert pour ré-ouvrir cet accès à la circulation.

Travaux pour reboucher le trou, Fukuok
(source : blog du maire de Fukuoka)

Séismes

Fukuoka est l’un des endroits les plus sûrs du Japon en matière de séismes.
La ville est aussi classée comme étant l’un des endroits avec le moins de risques de voir se produire un tremblement de terre de grande ampleur : la probabilité d’un gros séisme (+7) dans les prochaines 30 années est très faible.
Néanmoins, il y a une faille qui parcourt la ville du nord au sud appelée faille de Kego qui mesure 40 km de long. Directement lié à cette faille, le plus gros tremblement de terre qui a touché la région s’est produit le 20 mars 2005 et avait une magnitude 6.6. Il a tué une personne, fait plus de 400 blessés et a occasionné de nombreux dégâts matériels notamment sur la petite île de Genkaijima, proche de l’épicentre.
En avril 2016, les tremblements de terre de Kumamoto et Ôita ont été fortement ressentis jusqu’à Fukuoka (±5).

Comme dans toute autre partie du Japon, il convient de connaitre les mesures d’urgence et règles de base ainsi que de repérer le lieu d’évacuation le plus proche de son hôtel / logement.

Volcans

Il n’y a pas de volcans actifs à Fukuoka.

Typhons

La saison des typhons à Fukuoka s’étale de mi-aout à fin septembre. La ville et sa région sont en moyenne touchées par un à deux typhons par an. Si la plupart du temps Fukuoka ne se trouve qu’en périphérie et ne souffre pas trop de ces énormes tempêtes (c’est même devenu une blague parmi les habitants), le risque 0 n’existe pas là non plus et il faut aussi connaitre les règles de sécurité. n typhon est une grosse tempête tropicale qui se forme et se déplace lentement au dessus des océans. Elle apporte de violentes rafales de vent (environ 200 km/h), des pluies torrentielles et une montée du niveau de la mer. Cela résulte parfois en inondations et en glissements de terrain, surtout à la campagne.

Un typhon est précédé de quelques jours de temps nuageux et pluvieux avec des rafales de vent qui s’accentuent au fil des jours et des heures. Le gros de la tempête ne dure qu’une poignée d’heures. Lors de son passage, il est conseillé de ne pas s’aventurer dehors, sauf en cas de force majeure. Prévoir donc de quoi se nourrir pour 24 h. Si la tempête est très violente les transports en commun seront arrêtés.