À la recherche du sanctuaire Totoro

À la recherche du sanctuaire Totoro

Connaissez-vous le sanctuaire Enju Inari Daimyôjin ? Sûrement pas et à vrai dire moi-même j’en ai eu connaissance que récemment. Si je vous en parle aujourd’hui c’est parce qu’il est surnommé « sanctuaire Totoro » par les habitants de Fukuoka. En effet, on trouve sur un mur du sanctuaire des figurines du long-métrage des studios Ghibli !
Aimant bien quelques films sans être fan plus que ça, ces figurines m’ont un peu intriguée et je suis allée à la recherche de ce lieu méconnu de Fukuoka.

À propos du sanctuaire

Ne tournons pas autour du pot,  j’ai le regret de vous dire que personne ne sait rien à son sujet. On ne sait ni par qui, ni pourquoi ces figurines de Totoro ont été placées.  Par ailleurs, on ignore aussi l’origine du sanctuaire Enju Inari Daimyôjin (延寿稲荷大明神). On sait seulement qu’il a un lien avec le Fushimi Inari de Kyôto, comme tous les sanctuaires inari japonais.

Néanmoins j’ai une hypothèse sur le pourquoi du comment : je pense que ce petit sanctuaire est géré par un habitant du quartier et qu’il/elle ou un(e) membre de sa famille est soit fan de Totoro, soit a décidé de placer les figurines pour attirer les curieux. Et puis n’oublions pas que dans Totoro, le nom de l’arrêt de bus est ‘Inari-mae » et que donc ça colle avec le  Enju Inari Daimyôjin qui fait comme son nom l’indique est un sanctuaire de type inari.

Totoro au sanctuaire Enju Inari Daimyôjin, Fukuoka

Ma visite du sanctuaire Totoro

Totoro au sanctuaire Enju Inari Daimyôjin, Fukuoka
Le sanctuaire Enju Inari Daimyôjin, Fukuoka

Tout est parti d’une photo trouvée sur internet montrant le Enjû Inari Daimyôjin et les figurines de Totoro. Ça m’a intriguée et j’ai eu envie d’aller voir ça en vrai car je ne connaissais pas du tout l’existence de ce sanctuaire. Pour ajouter un peu de piment à ma sortie, j’ai décidé de ne pas regarder où était son emplacement exact. J’ai juste noté dans quel quartier il était, car sinon ça aurait été chercher une aiguille dans une botte de foin, puis une fois mon info collectée, je suis partie, appareil photo à l’épaule, à la recherche de Totoro.

Bien caché dans des petites rues du quartier de Mairuzu à quelques encablures de Tenjin et d’Akasaka, ce minuscule sanctuaire est très discret. Après avoir bien tourné dans les ruelles du secteur j’ai enfin fini par tomber dessus !
Première impression : « wow les figurines sont toutes petites ». En effet, elles ne dépassent pas 15cm et sont un peu cachées par les feuilles d’un arbre qui pousse dans le sanctuaire. Il faut avoir l’oeil pour les repérer. Si je n’avais pas regardé partout autour de moi en marchant je pense que je serais passée à côté sans m’en rendre compte.

Le sanctuaire Enju Inari Daimyôjin, Fukuoka
Figurine de Totoro au sanctuaire Enju Inari Daimyôjin, Fukuoka

Faire le tour des lieux m’a pris deux minutes chrono. J’ai jeté un coup d’oeil au sanctuaire, sans intérêt particulier puis je me suis attardée sur les figurines. Si on les trouve (ou trouvait) probablement dans le commerce, j’ai aimé le souci du détail à savoir la reproduction fidèle de la scène du film et les petites lettres indiquant l’endroit où on se trouve.
À côté de Totoro et ses amis il y a deux petites peluches de chien ainsi que des petits mots de fans de Ghibli passé au sanctuaire.

Figurines de Totoro au sanctuaire Enjû Inari Daimyôjin, Fukuoka

Cette balade n’était pas la sortie du siècle mais ça m’a amusée de découvrir un endroit un peu hors du commun et j’adore ce genre de petits mamechishiki (« fun fact »). Partir à la recherche d’un nouvel endroit sans savoir l’emplacement précis est aussi quelque chose qui m’a plu et que je referai à l’avenir.

Quant à vous, fans de Totoro, vous savez où aller lors de votre prochain séjour à Fukuoka. 

Accès et informations pratiques

Sanctuaire Enju Inari Daimyôjin (延寿稲荷大明神)

Adresse :
1 Chome-3-1 Maizuru, Chuo Ward, Fukuoka, 810-0073

Tarif :
gratuit

Horaires et jours d’ouverture :
tous les jours 24h/24. 

Accès en métro : 
5 minutes de marche depuis les stations de métro Tenjin ou Akasaka sur la ligne Kûkô

Accès en bus : 
1 minute de marche depuis l’arrêt Maizuru 1 chome (舞鶴一丁目) sur les lignes 2, 2-3, 22N, 23B, 28B, 34, etc. 

Accoucher au Japon
Article précédent Récit de mon accouchement au Japon
Article suivant Mon séjour dans une maternité japonaise
Ma maternité à Fukuoka, Japon

11 Comments

  1. Bonjour Béné 🙂
    Sans surprise je ne connaissais absolument pas ce sanctuaire mais étant fan de Ghibli, ça m’a beaucoup intriguée ! Même si la visite a été courte et que les figurines sont assez petites, ça a l’air très mignon. C’est toujours sympa de découvrir des nouveaux endroits et encore plus lorsqu’ils sont originaux comme ça 🙂 Si un jour je vais à Fukuoka (je croise fort les doigts !), j’y passerai je pense. Merci pour la découverte !

  2. Ooooh c’est tellement mimi ! *_* merci pour la balade 🙂 (PS : je viens de me rendre compte que la connexion avec gravatar a bugué et que plein de mes commentaires n’ont jamais été publiés… désolée !)

  3. C’est minimaliste et dans la végétation. Nous sommes bien dans l’esprit du film.
    Merci pour cette jolie découverte Béné, c’est rigolo de connaître des petits lieux insolites à Fukuoka. ☺

  4. Les figurines sont mignonnes, c’est Totoro après tout ^^ Je pense que ton hypothèse est proche de la vérité.
    J’ai eu une visite similaire. Ca faisait des mois que j’avais dans ma liste le nom d’un sanctuaire de Kyoto qui a des himedaruma toute jolies, mais en dehors d’elles je n’avais pas chercher a en savoir plus. Puis un jour devais me rendre dans le coin alors j’y ai fait un detour. Quand je suis arrivée devant j’etais étonnée car c’etait tout petit et sous un grand immeuble. Le tour du sanctuaire était en moins de 5min. Les himedaruma étaient fidèles aux photos que j’avais vu, mais je n’ai pas ete séduite par le lieu.

  5. Oh, c’est vraiment sympa comme petit endroit ! J’adore me balader dans ma ville et découvrir au détour d’une rue ce genre de petits détails auxquels on ne s’attend pas, mais qui égaye nos journées. Merci du partage !

Laisser un commentaire