Les spécialités culianires de Fukuoka

Vous êtes à Fukuoka et vous ne savez pas trop quoi manger ?
Voici un guide des principales spécialités de Fukuoka et en bonus quelques petites traditions culinaires bien spécifiques de la région.

Les spécialités culinaires de Fukuoka

Hakata ramen (博多ラーメン)

Hakata ramen

Les ramens d’Hakata sont servies dans un savoureux bouillon fait à partir d’os de porc appelé tonkotsu. Elles sont accompagnées d’oignon plat, des tranches de porc, des champignons et éventuellement d’un oeuf mollet.

Motsunabe (もつ鍋)

Motsunabe

Fondue japonaise aux tripes de bœuf et aux légumes dans un bouillon à base de bonite, sauce soja, miso et un peu d’ail. Ce plat, très riche en collagène et peu calorique, est particulièrement apprécié des femmes. On ajoute des nouilles en fin de repas.

Mizutaki (水炊き)

Fondue de poulet et légumes de saison dans un bouillon préparé avec des os de poulet dont la saveur est très douce. On commence par goûter la soupe (il est coutume d’ajouter un peu de sel), puis on ajoute viande et légumes. En fin de repas, on ajoute du riz directement dans le bouillon.

Karashi mentaiko (辛子明太子)

Karashi mentaiko

Oeufs de poisson (morue ou colin) pimentés. Pour obtenir le piquant, on laisse mariner les oeufs dans du karashi (sorte de moutarde).

Game-ni (がめ煮)

Game-ni (Chikuzen-ni), un plat japonais originaire de Fukuoka

Game-ni est un plat mijoté composé traditionnellement de poulet, de légumes et de konjac. C’est un classique de la cuisine familiale de Fukuoka et si on en retrouve souvent dans les bentôs, c’est plus rare de le trouver en restaurant, sauf en petite entrée dans les izakayas.

Goma saba (ごまさば)

Recette du goma-saba (cuisine japonaise de Fukuoka)

Plat de maquereau cru et mariné dans un mélange de sauce soja, sake de cuisine et mirin. On en trouve généralement dans les izakaya de la ville mais aussi dans des restaurants de poisson. Le goma-saba peut être servi seul ou sur un bol de riz.

Hakata gyoza (博多餃子)

Hakata gyôza

Petits raviolis grillés et savoureux qui se mangent en une bouchée. Amateurs d’ail, ce plat est fait pour vous !

Kashiwa meshi (かしわ飯)

Recette du kashiwa meshi (cuisine de Fukuoka)

Plat de riz, carottes et poulet mijotés dans un mélange de sauce soja, mirin et sucre. C’est un plat familial qu’on retrouve facilement dans les combinis, supermarchés et gares sous forme d’onigiri ou de bentô.

Yaki curry (焼きカレー)

Yaki curry, spécialité de Mojikô, ville de Kita-Kyûshû, Fukuoka

Spécialité de la région de Mojiko, au nord de la préfecture, ce plat est un curry japonais recouvert de fromage et gratiné au four.

Unagi no seiro mushi (うなぎのせいろ蒸し)

Seiro mushi

Plat d’anguille grillée à la sauce soja et d’œufs coupés finement sur un lit de riz, le tout cuit à la vapeur sur une grille de bambou. C’est une spécialité de la ville de Yanagawa.

Umegae mochi (梅ヶ枝餅)

Umegae mochi, spécialité de Dazaifu

Spécialité de la ville de Dazaifu, ce sont des petits gâteaux faits à partir de pâte de riz (mochi) et fourrés à la pâte sucrée de haricots rouges. Le tout est soigneusement grillé et estampé d’une fleur de prunier (ume).

Kurume ramen

Ramen de Kurume

Les ramens de Kurume ressemblent à celles de Hakata mais le bouillon est plus riche et les nouilles les plus fines du Japon. Elles sont surmontées d’algue nori.

Amaou ichigo

Fraises Amaou ichigo

Ces grosses fraises sont un des produits phrares de la région. « Amaou » vient de « a » (akai, rouge), « ma » (marui, rond), « o » (ôkî, gros) et « u » (umai, délicieux). Relativement sucrée elle est riche en vitamine C.

Les traditions culinaires de Fukuoka

Sauce soja sucrée !?

La sauce soja régionale est plus sucrée et douce que celle vendue dans l’est du Japon (attention, la sauce soja de Fukuoka, n’a rien à voir avec la sauce soja sucrée que l’on trouve en France et qui n’existe pas au Japon). Dans les restaurants de poissons de la gare d’Hakata, où transitent beaucoup de voyageurs, on propose aux clients les deux sortes de sauces. 

Butaman

Appelés nikuman dans le reste du pays, ce sont des brioches cuites à la vapeur et fourrées de viande et de légumes. A Fukuoka, elles sont toujours servies avec de l’huile de sésame en plus d’un sachet de moutarde.

Udon "molles"...

Saviez-vous que les udons sont des nouilles originaires de Fukuoka ?

Les habitants de la ville les aiment servies « molles », avec des tempuras de gôbo (grande bardane) et surmontées d’une montagne d’oignon plat finement ciselé.

mais ramen dures

Contrairement aux udons, les habitants de Fukuoka aiment leurs ramen fermes (katamen かた麺), très fermes (bari kata ばりかた) et même presque crues !
On peut demander une autre portion de nouilles appelée kaedama (替え玉). C’est une tradition de Fukuoka et ce terme n’est pas utilisé dans la plupart des autres régions japonaises (surtout en dehors de Kyûshû).

Un curry... au bœuf !

Comme dans tout l’ouest du Japon, le curry de Fukuoka est uniquement préparé avec de la viande de bœuf (l’est du Japon privilégiant le porc).

Yakitori

Dans les restaurants de yakitori (brochettes de poulet), on vous servira une assiette de chou chinois avant toute autre chose (avant même les boissons !).

Shochu

On ne commande jamais de « shôchû » à Fukuoka mais on demande plutôt la matière première de l’alcool.
Par exemple, pour commander un verre de shôchû fait à partir de pomme de terre, il faut demander du « imo » (芋, pomme de terre).