AutomneFukuokaTemples et sanctuaires

[Itoshima] Excursion automnale au Raizan Sennyo-ji Daihioin

Grand érable du temple Raizan Sennyoji Daihiô-in, ville d'Itoshima, Fukuoka

Un peu d'histoire

Raizan Sennyo-ji Daihiôin (雷山千如寺大悲王院), en voilà un nom long et compliqué à retenir. Moi-même je le trouve particulièrement difficile et c’est pourquoi je le surnomme « Sennyo-ji » qui est en fait son nom « officiel ». On l’appelle aussi Raizan Kannon (雷山観音).

Sennyo-ji est donc un temple bouddhiste qui se cache dans les montagnes de la ville d’Itoshima, une des plus célèbres voisines de Fukuoka.

Selon la légende il aurait été fondé en 178 par un moine venu d’Inde puis les premiers bâtiments auraient été érigés au VIIIème siècle. Son emplacement, caché dans les montagnes mais faisant face à la mer Genkai en aurait fait un endroit privilégié pour les pèlerins durant l’invasion mongole. Il a fallu attendre presque 300 ans plus tard, au 16ème siècle pour qu’un seigneur du clan Kuroda fasse construire le bâtiment principal. On dit que c’est lui qui aurait planté le grand érable qui fait la joie des visiteurs chaque année. mais ça j’en reparlerai plus bas !

Aller au Sennyô-ji

Pour y aller en transports il ne faut pas être pressé : on met déjà 40 minutes depuis Hakata puis on change pour un bus communal qui fait tout un long détour par les hameaux paumés des hauteurs d’Itoshima. Je dirais bien que la voiture est le meilleur moyen pour y accéder mais en cette saison il vaut mieux privilégier le bus et voilà pourquoi.

Comme souvent dans ce genre d’endroit reculé il n’y a qu’une route qui permet d’y accéder. Et comme c’était prévisible il y avait des embouteillages. Le bus s’est retrouvé derrière une file impressionnante de voitures qui attendaient leur tour pour pouvoir se garer sur l’un des parkings mis à disposition. Heureusement au bout d’un moment, priorité oblige, les policiers présents ont bloqué la voie à contresens et nous ont escortés jusqu’au terminus. Tant mieux car même si j’étais assise je n’avais qu’une hâte : sortir de ce véhicule surchauffé et me dégourdir les jambes.

 

Ma visite du Sennyô-ji

Depuis le terminus on a dû grimper un peu par la route fermée à la circulation. Nous avons coupé par quelques escaliers histoire d’aller plus vite mais la route était belle, bordée d’arbres rougeoyants. Cette visite s’annonçait très bien !

À l’entrée du temple un guichet propose deux sortes de billets : un à 100 yens pour ne visiter que les extérieurs et un autre à 400 yens qui permettait de voir aussi l’intérieur. Nous avons opté pour ce dernier et avons commencé la visite par le jardin.

Ce qui frappe de suite c’est le gigantesque érable qui se tient majestueusement près des bâtiments du temple. C’est bien sûr la raison qui fait que nous étions là ce jour, entourés de dizaines de personnes ayant eu la même idée : un arbre aussi grand on en rencontre pas à tous les coins de rue ! Qui sinon s’aventurerait dans ce coin paumé d’Itoshima ?
Sa taille est expliquée par son âge : il est vieux de plus de 400 ans !! Nous étions pile le bon jour pour l’admirer : il était couvert de feuilles orangées dans les branches supérieures, la base était encore verte et il y avait des feuilles mortes au sol.

Des barrières empêchaient, à juste titre, de s’en approcher et j’avais hâte de pénétrer dans le temple pour le voir de plus près.

Grand érable du temple Raizan Sennyoji Daihiô-in, ville d'Itoshima, Fukuoka
Le gand érable du temple

Mais avant l’intérieur du temple; les extérieurs ! Voici à quoi ressemble le « parc ». Il y a plein de petits temples répartis dans tout le domaine et on a croisé beaucoup de « pèlerins » y priant dans un ordre précis.

Momiji au temple Raizan Sennyoji Daihiô-in, ville d'Itoshima, Fukuoka
L'automne se trouve au bout du chemin
Buttô sôtô, temple Raizan Sennyoji Daihiô-in, ville d'Itoshima, Fukuoka
Buttô sôtô

En me promenant j’ai eu une impression de déjà-vu : des pèlerins, une accumulation de petits temples dans un vaste « parc », un peu de grimpette, un élément principal « waouh » (le grand érable) autour duquel les visiteurs se pressent… ? Ça y est, je fais le lien ! Ça me rappelle fortement le Nanzôin.

Une fois que nous avons fini de faire le tour des extérieurs, nous nous sommes déchaussés et avons pénétré dans le temple.

Plusieurs salles sont visitables mais ce qui m’a le plus marqué est la terrasse traditionnelle ouverte sous le grand érable. Les branches la recouvrent complètement et j’ai eu l’impression de me retrouver sous un parapluie naturel orangé.
Nous sommes restés un long moment assis à contempler l’arbre et à le prendre en photo. 

L’autre endroit que j’ai aimé est le jardin japonais arrière. Il n’est pas possible d’y aller mais on peut l’observer depuis les différentes salles ainsi que depuis l’escalier qui grimpe dans les bâtiments supérieurs. Il semblerait que le jardin ai été construit pour former le kanji du cœur (心) mais je n’ai pas vu le rapprochement (j’ai essayé de regarder sur Google map en rentrant mais c’est sombre et on ne distingue pas le jardin).

Nous avons essayé d’aller voir la statue de Kannon aux mille bras,qui est le trésor du Sennyoji, ainsi que les 500 statuettes de Lohan mais pour cela il fallait assister à tout un rituel et nous n’avions pas très envie de rester assis 30 minutes pour cela. 
Nous avons préféré retourner plus tôt à l’arrêt de bus histoire d’avoir des places assises dans le bus du retour et quelle bonne idée on a eu car il était encore plus plein qu’à l’aller.

Grand érable du temple Raizan Sennyoji Daihiô-in, ville d'Itoshima, Fukuoka
Grand érable du temple Raizan Sennyoji Daihiô-in, ville d'Itoshima, Fukuoka

J’ai beaucoup aimé ma visite du Sennyo-ji, surtout grâce au grand érable et à sa ressemblance avec le Nanzôin mais il y avait beaucoup de monde et j’aurais préféré y aller le matin pour éviter d’être en permanence à contre-jour.
Je ne sais pas si j’y retournerai de sitôt car ma liste d’endroits à voir est encore longue et je ne trouve pas que le trajet vaille une seconde visite mais je le conseille vivement pour une sortie d’une demi-journée agréable en novembre. En espérant que ça vous donne des idées 🙂

※ Spot ajouté dans mon article Fukuoka en automne : où admirer les érables (momiji).

Accès et informations pratiques

Raizan Sennyo-ji Daihiôin  (雷山千如寺大悲王院)

Adresse :
819-1145 626 Raizan, Itoshima-shi, Fukuoka

Téléphone :
092-322-2098

Jours et horaires d’ouverture :
Tous les jours de 9h à 16h30 

Tarif :
400 yens
Pendant la saison des momiji des billets à 100 yens permettant la visite des extérieurs est proposé à la vente.

Accès depuis la gare de Hakata :
Prendre le métro direction Nishi-Katatsu ou Chikuzen-Maebaru et descendre à la gare de Chikuzen-Maebaru (筑前前原駅). Le trajet dure 39 minutes et coûte 580 yens (JR Pass effectif à partir de Meinohama).
Devant la gare prendre le bus communal en direction de « Raizan Kanon Mae »et descendre au terminus. le trajet dure environ 30 minutes et coûte 200 yens.

Tags:

8 comments

  1. Avatar

    C’est sublime, avec ces belles couleurs.

    J’aime beaucoup le petit détail avec la feuille d’érable en motif.

    1. Béné

      Hello ! Ça fait longtemps ^^
      Merci de ton commentaire.

  2. Avatar

    Quel site magnifique!!! Je suis dingue des momiji! :o) Je m’en reviens de mon trip sur Shikoku, 17 ans que j’attendais de refaire le japon en automne, je n’ai pas été déçue! Que de belles photos avec les érables rouges, oranges, or…. C’est splendide. A mon sens, c’est encore plus beau que les sakura :o)
    Cet érable-ci est sacrément impressionnant!

    1. Béné

      Je suis contente que tu ai fait un beau voyage. Après tant d’attente tu as du te régaler !

      Moi aussi je préfère les momiji aux cerisiers 🙂

      1. Avatar

        Oh oui :o)
        Bonnes fêtes Béné! よいお年を!

  3. Avatar

    Oh que cette visite donne envie ! L’endroit semble vraiment beau. <3 Merci pour la visite.

    1. Béné

      Merci de ton commentaire !

  4. Avatar

    Les photos sont très belles. Le Japon en automne a l’air magique.

Laisser un commentaire