FukuokaParcs, jardins, naturePrintemps

Sous les glycines de Fukuoka

Glycines au parc Maizuru de Fukuoka

En ce moment au Japon la Golden Week, cette série annuelle de jours fériés pendant laquelle énormément de japonais voyagent, vient de se terminer. Cette année c’est évidemment différent. Tous les festivals ont été annulés (comme le célèbre festival Dontaku à Fukuoka, moi qui me faisais une joie d’y participer cette année encore) et tout a été fait pour que les gens ne se déplacent pas. Bien sûr les lieux touristiques restent fermés mais mais ce n’est pas tout. Par exemple les offices du tourisme font de grandes campagnes pour dire de ne pas venir. À Kyûshû la quasi-totalité des trains express et touristiques ont été annulés et les pass et autres réductions des autoroutes supprimés.  

Dans la ville de Yame (au sud de de Fukuoka), les fleurs des glycines centenaires ont été coupées afin de ne pas attirer les visiteurs. C’est justement de ces fleurs dont je vais vous parler aujourd’hui.

Glycines au parc Maizuru de Fukuoka

Bien avant la déclaration d’état d’urgence,  j’avais acheté des billets pour le jardin Kawachi Fujien dont je vous parlais il y a quelques années. Ça aurait été la première fois que j’y retournais après cette déception et la mise en place du nouveau système de billetterie limitant le nombre de visiteurs par tranches horaires et je me réjouissais de cette sortie.  Bien évidemment avec l’état d’urgence et le virus qui ne cesse de se répandre le jardin n’a pas ouvert ses portes. Heureusement que les billets achetés sont valables l’an prochain, ce n’est donc que partie remise.

Bref, à défaut de pouvoir aller à Kita-Kyûshû, j’ai emmené mon mari au parc Maizuru à deux pas de chez nous pour voir le petit coin à glycines appelé « Aire de repos des glycines du château de Fukuoka » (福岡城藤棚休憩所(舞鶴公園)).
Il existe depuis des années et était relativement peu connu jusqu’à cette année (peut-être l’an dernier) où sa beauté a été révélée grâce à Instagram.
J’adore Insta mais c’est un peu trop facile et des fois je me demande comment feraient les gens sans. Je veux dire il suffit de se promener un peu en ville et d’ouvrir les yeux pour trouver tous ces jolis coins. Pour ma part je connais cet endroit depuis 2013… De plus en plus de photographes japonais ne mentionnent plus l’endroit exact (seulement la ville ou la préfecture) et je trouve que c’est une très bonne idée. Je me demande d’ailleurs si je ne vais pas faire pareil et réserver mes adresses pour le blog.

Je m’égare, revenons aux glycines. Etat d’urgence oblige nous y sommes allés très tôt le matin pour ne croiser personne et c’était superbe. J’avais juste oublié que ces fleurs attirent abeilles et frelons… L’insectophobe que je suis était au bord de la panique. Je sens que ça va être sympa l’an prochain à Kawachi où les glycines touchent presque la tête des visiteurs haha…

Voir les glycines à Fukuoka, parc Maizuru
Glycines au parc Maizuru de Fukuoka
Glycines au parc Maizuru de Fukuoka
Voir les glycines à Fukuoka, parc Maizuru
Voir les glycines à Fukuoka, parc Maizuru
Glycines au parc Maizuru de Fukuoka
Glycines au parc Maizuru de Fukuoka
Glycines au parc Maizuru de Fukuoka
Voir les glycines à Fukuoka, parc Maizuru
Glycines au parc Maizuru de Fukuoka
Glycines au parc Maizuru de Fukuoka

Plutôt sympa non ?

Sinon, pas grand chose à voir avec les glycines mais le coin possède de jolis zaezakura (cerisiers à floraison tardive).

Yaezakura (cerisiers à floraison tardive) au parc Maizuru, Fukuoka
Yaezakura (cerisiers à floraison tardive) au parc Maizuru, Fukuoka

Accès et informations pratiques

Aire de repos des glycines du château de Fukuoka (parc Maizuru)

(福岡城藤棚休憩所(舞鶴公園))

Adresse :
810-0043 Fukuoka, Chuo Ward, Jonai, 1, Maizuru park

Tarif :
gratuit

Horaires et jours d’ouverture :
tous les jours 24h/24

Accès : 
15 minutes à pieds depuis la station de métro Akasaka ou 5 minutes à pieds depuis l’arrêt de bus Fukuoka Castle Ruins and NHK Broadcasting Center(福岡城・NHK放送センター入口), Fukuoka Castle Ruins and Korokanmae(福岡城・鴻臚館前) ou Fukuokashi Bijutsukan Higashiguchi (福岡市美術館東口).

Tags:

11 comments

  1. Avatar

    bonjour. Ca a du être émotionnellement terrible pour les personnes qui ont du coupe les fleurs….merci pour le post

  2. Avatar

    Merci pour ce bel article fleuri. 🙂

  3. Avatar

    Pour ce qui est de l’adresse des lieux, je suis un peu d’accord avec toi. Il y a beaucoup de coins sympas si on se donne la peine de chercher un peu/que l’on trouve par hasard. C’est bien de faire découvrir à d’autres ces lieux mais si beaucoup de monde se met à les fréquenter, alors ça casse le charme et les dénature un peu, non?

    Sinon rien qu’en voyant tes photos, je peux sentir l’odeur des glycines !
    Fukuoka me manque. Mon mari n’est jamais allé à Kyushu alors quand le covid sera terminé, on va sûrement aller y faire un tour.

  4. Avatar

    Merci pour cette balade fleurie… Ça fait du bien en cette période de confinement.

  5. Avatar

    Coucou !

    Cette endroit est absolument magnifique et si poétique… Ça appelle à la contemplation !
    Sauf que ça ne doit pas être trop possible avec les frelons et guêpes, quel cauchemar !
    Bref, Fukuoka fait quand même beaucoup rêver…

  6. Avatar

    Coucou Béné. Pour peu que l’on lève un peu le nez de son/ses écran(s), comme tu l’écris, on peut voir des choses magnifiques. Et le confinement y participe aussi un peu. J’avoue avoir fait plus de balades dans mon quartier et pu profiter de jolies fleurs, chose que je ne fais d’ordinaire quasi jamais 🙁
    お元気で!

  7. Avatar

    Merci pour ce chouette article, très bien illustré. Cela donne vraiment envie de découvrir ce coin ! Quelle la saison des glycines, d’ailleurs ? Je devrais me renseigner.
    Je m’interroge sur l’impact d’Instagram sur le tourisme. Il doit sans doute exister des enquêtes un poil poussées sur le sujet…

  8. Avatar

    une superbe bouffée fleurie en ces temps moroses ! merci c’est magnifique ^_^

  9. Avatar

    De très belles photos que tu nous proposes aujourd’hui. Les glycines sont vraiment sublimes. Elles sont malheureusement la cause de réactions allergiques assez fortes dans ma famille. Heureusement qu’on peut les apprécier grâce aux photos. 😀

  10. Avatar

    Merci pour se partage. Je me demande si ce n’est pas ici que j’ai couru après une famille qui avait oublié la veste du kimono de location de leur petite fille. J’ai demandé à ma mémoire (mon mari) il n’est pas sûr non plus :). Il faudra qu’on y retourne pour vérifier.
    Avec le confinement j’ai découvert que plusieurs maisons d’une même rue prés de chez moi avaient des glycines dans leur jardins alors j’ai pu en profiter un peu en allant faire les courses.

  11. Avatar

    Je trouve effectivement que ne pas donner l’adresse exacte est une super bonne idée ! En flânant, on voit beaucoup plus de choses que quand on se dirige tout droit et sûr de soi dans une direction !
    C’est vraiment un coin très joli et très reposant !

Laisser un commentaire