Avec des enfantsFukuokaParcs, jardins, naturePrintemps

Escapade printanière à Koga

Sortie printanière à Koga

En ce moment ça devrait être la saison des cerisiers mais contre toute attente la floraison se fait désirer à Fukuoka. À l’heure actuelle la plupart des fleurs sont encore en bouton ou commencent tout juste à éclore. Dire que les premières prévisions donnaient la pleine floraison pour aujourd’hui : on en est loin ! Je crois même que c’était plus fleuri à cette époque l’an dernier.

Bref, comme ces chers sakura se préparent, il m’a fallu trouver une autre idée de sortie le week-end dernier.
C’était un week-end de trois jours, ensoleillé et avec des températures très clémentes qui dépassaient les 20 degrés l’après-midi. Idéal pour une sortie champêtre, même si ça tombait quelques jours après la sortie du très attendu Animal Crossing – New Horizons et que j’aurais bien passé mon temps à y jouer haha.

Mars est la saison du colza ou « nanohana » (菜の花) en japonais.  Les nombreux champs de nanohana  illuminent le paysage en lui apportant des touches de jaune. À Fukuoka on peut notamment aller à Nokonoshima ou à Fukuyoshi, mais aussi à Koga, une ville située dans le nord-est de Fukuoka (à propos, le site Fukuoka NOW propose un guide de tous les endroits où il y a des champs de nanohana autour de Fukuoka. C‘est en anglais mais ça peut dépanner en attendant que je fasse le mien). 

Le saviez-vous ?

Au Japon on n’utilise pas seulement le colza pour faire de l’huile, c’est une plante consommée notamment en tenpura. 

C’est donc dans le champ de nanohana de la ville de Koga où nous sommes allés.
Koga  (古賀市) n’est absolument pas une ville touristique. Il n’y a rien de particulier à y faire et surtout elle  est coincée entre Fukuma célèbre pour ses plages, son sanctuaire Miyajidake et son festival Hikari no Michi et Shingû où se trouve Ainoshima, la célèbre île aux chats de Fukuoka. Bref, on y passe en train, on y habite ou on n’y va pas.
J’ai donc été surprise d’y découvrir un grand champ de nanohana et encore plus du monde qu’il y avait. Qu’on ne me fasse pas dire que ce je n’ai pas dit : il y avait loin d’avoir foule mais il y avait quand même une vingtaine de véhicules stationnés au bord du champ (
normalement un festival est organisé tout le mois et ça doit amener un peu plus de gens mais il a été annulé cette année pour des raisons évidentes…).

Le parc Mushirouchi Nanohana (筵内 菜の花公園, le nom précit de l’endroit) attire un large public : des jeunes couples en quête de photos à poster sur Instagram, des photographes amateurs, des groupes de personnes âgées, des dames promenant leur chien et aussi des familles avec des enfants ! 
En effet la particularité du champ de nanohana de Koga est qu’on y trouve des koinobori, ces carpes flottantes accrochées pour la fête des garçons en mai. C’est donc plutôt très inhabituel d’en voir en mars d’où la présence de familles !

Je vous laisse découvrir l’endroit avec quelques photos.

Koinobori au parc Mushirouchi Nanohana, Koga, Fukuoka
Kiyo et moi au parc Mushirouchi Nanohana, Koga, Fukuoka
Champ de nanohana au parc Mushirouchi, Koga, Fukuoka
Champ de nanohana au parc Mushirouchi, Koga, Fukuoka
Champ de nanohana au parc Mushirouchi, Koga, Fukuoka
Champ de nanohana au parc Mushirouchi, Koga, Fukuoka
Champ de nanohana au parc Mushirouchi, Koga, Fukuoka
Champ de nanohana au parc Mushirouchi, Koga, Fukuoka
Champ de nanohana au parc Mushirouchi, Koga, Fukuoka
Champ de nanohana au parc Mushirouchi, Koga, Fukuoka

Accès et informations pratiques

Parc Mushirouchi Nanohana (筵内 菜の花公園)

Adresse :
811-3121 Fukuoka, Koga, Mushirouchi 503

Horaires et jours d’ouverture :
tous les jours 24h/24

Tarifs :
gratuit

Quand y aller :
tout le mois de mars

Accès en transports en commun depuis la gare de Hakata  :
Prendre la ligne de train Kagoshima et descendre en gare de Koga (古賀駅) : Le trajet dure 19 minutes en express et coûte 380 yens. Devant la gare de Koga prendre le bus numéro 2 et descendre à Mushirouchi (筵内) puis 2 minutes de marche. Le trajet en bus dure 20 minutes et coûte 270 yens.

Destination accessible avec le JR Pass : en partie
Destination accessible avec le SunQ Pass : en partie

Tags:

4 comments

  1. Avatar

    Merci de la découverte ! Que de belles photos ! (J’aime tout particulièrement celle où tu es de dos et regardant les carpes flotter. La composition et les couleurs sont très jolies.)

  2. Avatar

    C’est vraiment beau comme endroit, les champs de colza ont beaucoup de charme avec cette belle couleur jaune. Dommage pour les sakura, j’imagine qu’ils fleuriront bientôt tout de même. Kyûshû regorge de beaux endroits, et plus je lis ton blog, plus je me dis que c’est ici que je vais me poser pour mon PVT, quand toute cette situation se sera tassée.
    Merci pour ton partage et ces belles photos printanières, ça fait du bien à regarder quand on est coincés et confinés chez soi jusqu’à nouvel ordre … !
    A bientôt ! (je vais tenter d’être plus régulière dans mes lectures de ton blog).
    Rin

  3. Avatar

    Merci pour le partage. Voir de jolis photos de la nature fait du bien en plein confinement.

  4. Avatar

    Très belles photos, cela nous fait évader de notre appartement de Lyon, dans lequel nous sommes au 12ème jour de confinement, MERCI

    EDIT de Béné no Fukuoka ! : merci de ne pas publier votre nom de famille.

Laisser un commentaire