AutomneFêtes et festivalsFukuokaHiverTemples et sanctuaires

Assister à Hikari no Michi (sanctuaire Miyajidake)

Hikari no Michi au sanctuaire Miyajidake, Fukuoka

Avez-vous déjà entendu parler de Hikari no Michi ?
Il y a quelques semaines, un peu sur un coup de tête, je suis allée jusqu’au sanctuaire Miyajidake dans le nord de Fukuoka pour assister à cet événement unique en son genre. Voici le récit de ma journée et toutes les informations pratiques pour assister au fameux « chemin de lumière ».

Qu'est-ce que "Hikari no Michi"

Hikari no Michi au sanctuaire Miyajidake, Fukuoka

Hikari no Michi (光の道) ou « chemin de lumière » est le nom d’un phénomène naturel qui se produit uniquement au sanctuaire Miyajidake, dans le nord de Fukuoka.
Deux fois par an (en octobre et en février) et pendant quelques jours, le soleil se couche pile dans l’axe du sanctuaire. La route entre celui-ci et la mer sont alors baignées d’une lumière dorée.

Les dates du prochain Hikari no Michi

Février 2020 (dates précises encore inconnues à la rédaction de cet article)

Comment ça se passe

Phénomène connu depuis la construction du sanctuaire, Hikari no Michi était jusqu’à il y a quelques années un événement plutôt discret. Le sanctuaire avait beau communiquer dessus (posters, site internet, etc.), seules quelques personnes (surtout des gens du coin et des retraités amateurs de photographie) y assistaient. On pouvait se poser en haut des marches avec son trépied sans gêner personne et surtout sans que personne ne gêne la vue sur la route baignée de lumière dorée.

Tout a changé en lorsque la compagnie aérienne JAL a réalisé une publicité sur Hikari no Michi mettant en scène l’ultra populaire boysband Arashi. Depuis c’est l’effervescence (et le mot est faible) à chaque édition, si bien que le sanctuaire a du prendre des mesures. Désormais, durant les quelques jours de l’événement l’accès aux marches est fermé à partir de 15h. Des tickets sont distribués  (premier arrivé premier servi) et les gens entrent par petits groupes. 
Les tickets sont gratuits donc il faut faire la queue pour pouvoir espérer en obtenir un. Les week-ends les jours de beau temps les premiers dans la file d’attente arrivent vers 6h30 du matin ! Pour ceux qui n’auraient pas envie de passer leur journée à poireauter  il existe des places payantes. Elles sont situées tout en haut des marches et donc les personnes les achetant ont la meilleure vue mais cela coûte 5000 yens, gloups… 

Au niveau des règles à suivre, il est interdit de se lever une fois qu’on a choisi sa place sur les marches sauf si c’est pour changer de place (on regarde Hikari no Michi assis donc). On n’a pas non plus le droit se stationner dans les couloirs d’accès. Autrement, les drones sont interdit ainsi que les pieds et trépieds (ils semblent être tolérés s’ils tiennent entre les jambes et s’ils ne sont pas plus haut que vous, appareil photo compris).

Goshuin "Hikari no Michi", sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
Le goshuin "Hikari no Michi" (1000 yens)

Le récit de ma journée à attendre le "chemin de lumière"

Comme beaucoup d’habitants de la région de Fukuoka, j’avais connaissance de Hikari no Michi bien avant que sa popularité explose mais je n’y étais encore jamais allée et je le regrette fortement. Cette année étant en congé à la bonne période et comme il faisait beau j’ai décidé de tenter l’aventure.
Grâce à mon entreprise je peux facilement avoir l’autorisation pour être dans la zone « média » (tout en haut) mais je me voyais mal appeler mes collègues pour qu’ils me la donnent… Et puis vu que je comptais faire un article sur mon escapade, il était préférable que j’essaie le système de tickets gratuits comme tout le monde, au moins la première fois (et puis je ne me voyais pas payer 5000).

Les dates d’octobre 2019 étaient du 12 au 25, avec un pic aux alentours du 20. Après avoir scruté les différents sites météorologiques, je me suis décidée pour le mercredi 16. J’avais prévu d’arriver au sanctuaire vers 13h mais il faisait très très beau ce jour-là et j’ai eu peur du monde qu’il y pouvait avoir . Je suis alors immédiatement partie de chez moi et je suis arrivée à la gare de Fukuma vers 10h. Il n’y avait pas de bus avant 30 minutes alors j’ai décidé d’aller jusqu’au sanctuaire à pied. La route n’est pas du tout intéressante mais au final ce n’est pas très loin et au moins je me suis dégourdi les jambes avant la longue attente qui m’attendait.

Une fois au Miyajidake, je suis allée demander où démarrait la file d’attente puis je me suis allée prendre ma place. Devant moi juste une personne. Je me suis félicitée d’être arrivée si tôt car dit deuxième à attendre dit obtenir une excellente place (je rappelle que c’est premier arrivé premier servi) !

File d'attente pour Hikari no Michi, sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
10h30, encore personne dans la file d'attente
Tête de la file d'attente pour Hikari no Michi, sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
先頭 (sentô) marque la tête de la file d'attente

Seulement voilà la distribution des tickets commençant à 14h et l’entrée sur le site étant un peu plus de 3 heures plus tard il me restait pas mal de temps à tuer. J’avais amené de quoi m’occuper mais finalement  je n’ai rien utilisé du tout : j’ai passé mon temps à bavarder avec des personnes qui sont arrivées dans la file après moi. Il y avait des habitués qui venaient parler avec tout le monde et l’ambiance était bon enfant. Comme ils disaient : mieux vaut sympathiser avec les gens qui sont autour de nous car comme ça on peut s’entraider lorsque quelqu’un quitte la file (pour aller aux toilettes par exemple) et a besoin qu’il lui garde sa place. Grâce à leurs conseils on est plusieurs à avoir pu aller repérer là où on voulait être assis tant que les marches étaient encore ouvertes.

Le sanctuaire Miyajidake, Fukuoka

Il y avait peu de monde dans la file jusqu’à 13h (moins d’une cinquantaine de personnes) puis les gens ont commencé à arriver. À 14h, au moment de la distribution des tickets la file d’attente était remplie et quelques minutes plus tard tous les coupons avaient été distribués. Dans ce cas il reste les tickets payants ou la route tout en bas.
Les tickets sont de simples coupons de papier coloré estampé de sceau du sanctuaire. La couleur du papier change tous les jours pour ne pas permettre aux gens de s’insérer dans la file d’attente sans avoir attendu. Lorsque j’y suis allée il était jaune.

Ticket pour Hikari no Michi, sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
Voici le ticket permettant d'assister à Hikari no Michi
File d'attente pour Hikari no Michi, sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
14h, toutes les places sont prises !

Vers 17h15 les prêtres ont commencé à faire rentrer les gens par petits groupes de 20 personnes. Comme j’étais deuxième dans la file je suis rentrée avec le premier groupe et j’ai pu avoir une place à peu près au centre tout en haut de la zone gratuite. C’était un bon emplacement mais évidemment pas aussi bien que les places payantes mais mieux qu’en dessous. Quelques marches plus bas que moi il y avait un grand espace laissé libre. En effet, à cette hauteur la vue est complètement bouchée par le torii et on ne voit strictement rien ! Les gens voyaient les places de libre, devait sûrement se dire « chouette il reste de la place en haut », venaient s’asseoir, s’apercevaient du problème et se levaient pour aller ailleurs. Ça n’a pas arrêté jusqu’à ce qu’il n’y a plus d’autres places.
Une fois arrivée à ma place j’ai sorti mon appareil photo et ai commencé à attendre le bon moment; celui où le soleil se trouve pile au-dessus du chemin. C’était beau mais très éblouissant, je n’avais pas pensé à apporter des lunettes de soleil.  Entre le moment où je me suis installée et le coucher du soleil il s’est écoulé environ 30 minutes.  Une fois que l’astre se fut caché derrière l’île Ainoshima, la quasi-totalité des spectateurs se sont levés pour partir mais j’ai décidé d’attendre un peu voir si le ciel allait prendre un éclat particulier. L’espace payant ayant été ré-ouvert je suis montée pour prendre une photo mais pas de chance, le ciel s’assombrissait sans changer de couleur alors je suis tranquillement repartie vers la gare.

Hikari no Michi au sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
Hikari no Michi au sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
Coucher de soleil au sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
Hikari no Michi au sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
Hikari no Michi au sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
Hikari no Michi, "l'envers" du décor
Hikari no Michi au sanctuaire Miyajidake, Fukuoka
Après le coucher du soleil

Mes conseils pour assister à Hikari no Michi

1/ Arriver tôt
En semaine les jours de beau temps arriver avant 12/13h est une bonne idée. Il n’y aura pas encore trop de monde dans la file et ça vous permettra d’obtenir une bonne place sans avoir à trop attendre. Si vous voulez être dans les premiers, arrivez vers 10h.
Le week-end par contre il va falloir se lever tôt ! Les premiers arrivent vers 6h30/7h et en général la file d’attente est pleine vers midi.

2/ Prendre de quoi s’occuper et de quoi manger
L’attente est longue et si vous ne parlez pas (bien) japonais et que vous ne pouvez discuter longuement avec les gens autour mieux vaut prévoir des petites choses pour tuer le temps. Pour ma part j’avais amené une bâche en plastique pour m’asseoir par terre, des onigiris et un yaourt, une gourde d’eau, un livre et une batterie de secours pour mon portable.

3/ Repérer là où on souhaite s’asseoir
Tant que les escaliers sont en libre accès, n’hésitez pas à aller vous asseoir à différents endroits pour trouver celui qui vous conviendra le mieux. À savoir que la quinzaine de marches tout en haut sont réservées aux tickets payants et aux médias.
Attention aux toriis qui bouchent la vue. Si vous n’avez pas pu repérer votre place et que vous n’êtes pas dans les premiers, ne vous précipitez pas sur les marches sans personne : c’est souvent le signe qu’on ne voit rien.

4/ Y aller « hors-saison »
Si vous allez au sanctuaire Miyajidake quelques jours avant ou après les dates officielles vous pourrez profiter de Hikari no Michi avec un peu moins de monde.

Informations pratiques

Sanctuaire Miyajidake (宮地嶽神社)

Adresse
7-1 Miyajimoto-machi, Fukutsu-shi, Fukuoka

Jours et horaires d’ouverture :
tous les jours 24h/24 (amulettes et goshuin de 7h à 19h)

Accès en transports depuis Fukuoka  :
Depuis la gare de Hakata, prendre la ligne Kagoshima et descendre à Fukuma (26 minutes en train rapide, 460 yens). Prendre ensuite le bus devant la gare et descendre à Miyajidake Miya Mae (8 minutes pour 180 yens).

Destination accessible avec le JR Pass : en partie
Destination accessible avec le SunQ Pass : en partie

Tags:

11 comments

  1. Avatar

    Sympa le spectacle! J’aime beaucoup la dernière photo « quand c’est fini » aussi 🙂
    ça me rappelle un peu la vue d’en haut du Umi Hachiman-gû (sauf la mer). Faut que j’y retourne pour vérifier ^^ (mais ce sanctuaire est un peu notre « pèlerinage » à chaque fois, on y retournera certainement!)

    1. Béné

      Je n’y suis encore jamais allée au Umi Hachiman-gû. Je le rajoute sur ma liste.

  2. Avatar

    Wah mais c’est trop beau *_* Je n’aurais jamais la patience d’attendre depuis le matin, tu es courageuse!!!

    1. Béné

      Haha merci.. Je voulais vraiment voir en « vrai » ce que ça donnait, je ne pense pas y retourner une deuxième fois en faisant la queue.

  3. Avatar

    Magnifique mais je n’irais jamais faire la queue pour ça. Si tu y retournes avec ton travail j’aimerais bien que tu postes de nouvelles photos pour voir si les places payantes valent le coup.

    1. Béné

      Je vais voir si je peux y aller avec le travail en février.

  4. Avatar

    J’avais vu sur instagram ! C’est vraiment magnifique, les photos sont très jolies 🙂
    Ce système d’attente me parle pas mal parce que je fais beaucoup de concerts (et donc de longues attentes), c’est toujours sympa de discuter avec les gens autour.
    Merci pour tes conseils 🙂

    1. Béné

      Heureusement car sans parler l’attente aurait été très très longue. C’est vrai que dans les concerts aussi je me souviens avoir pas mal parlé avec les gens autour (pas tout le temps mais parfois).

      1. Avatar

        Merci pour la découverte 🙂

Laisser un commentaire