FukuokaMariage franco-japonaisMes voyages au JaponTemples et sanctuairesVie quotidienneYosakoi

Ma vie quotidienne à Fukuoka : septembre 2018

Ma vie quotidienne à Fukuoka : septembre 2018

Je devais poster quelques articles durant la seconde moitié de septembre mais je n’ai vraiment pas eu le temps ni l’envie d’y passer le temps nécessaire à cause de l’emploi du temps surchargé du yosakoi. Avant de vous proposer mon récit de voyage au mont Aso, je reprends ma série d’articles mensuels sur ma vie quotidienne au Japon. Je l’avais arrêtée l’an dernier car ne faisant plus rien à côté du blog je ne trouvais pas très intéressant de continuer à raconter mon quotidien mais l’envie est revenue.
Voici donc mon mois de septembre à Fukuoka !

 
Le premier week-end du mois je suis montée à Tôkyô pour un festival de yosakoi. Notre team à une branche à Tôkyô et une fois par an pour des membres de Fukuoka rejoignent les danseurs de Tôkyô pour un festival commun. A l’inverse les Tôkyôïtes viennent à Fukuoka pour le Fukukoi en novembre. Cette fois nous étions 6 de Fukuoka à y aller dont Kiyo et moi.
Débarqués le samedi matin, nous avons enchaîné sur toute une journée de répétition. Nous n’étions que 10 danseurs en tout donc il a fallu adapter la formation et régler plein de détails. C’était très éprouvant, surtout sur la fin mais super amusant et instructif.
 
Le lendemain dimanche fut le jour du festival et de la pluie était au rendez-vous. Il pleuvait tellement que toutes les scènes, hormis la principale ont été annulées. Et que dire de la scène principale justement… Danser sur des pavés mouillés c’est un coup à glisser et à se casser la figure. Nous avons été voir les premières teams et quand on les a vu galérer on en menait pas large. De plus il y a une une énorme averse juste avant notre passage alors nous étions trempés (il n’y avait pas d’endroit où s’abriter lors de l’attente avant d’entrer en scène) Pour ma part des gouttes de pluie me sont tombées dans les yeux et mes lentilles ont glissé, si bien que je ne voyais rien ! Et puis un de mes éventails mouillés m’a aussi échappé des mains, deux des danseurs sont tombés, on dansait de façon à ne pas trop glisser : bref ce n’était pas terrible terrible. Et d’ailleurs on n’a remporté aucun prix…

J’étais déçue aussi parce que c’était la dernière fois que nous portions ce costume, que j’aurais voulu en profiter à fond et que j’avais la chance d’être en haut du porté final et je n’ai pu le faire qu’une fois dans des conditions vraiment mauvaises. Je ne sais pas si l’occasion se représentera un jour alors j’ai voulu immortaliser ce moment en photo. Voici d’ailleurs quelques photos du festival.
Sinon j’ai été étonnée du nombre d’étrangers sur place. J’ai un temps pensé que ça avait un rapport avec mon appel sur Instagram (bah voyons…) mais ça a défilé toute la journée. Je ne pensais pas le parc Kiba était un endroit si prisé des touristes.
 


Festival de yosakoi Ôedo Soran, Tôkyô

 

Le lendemain lundi c’était journée libre ! Kiyo et moi sommes d’abord allés à l’ambassade de France où j’ai pu retirer mon certificat de capacité à mariage, le sésame qui va me permettre de me marier au Japon. Je savais que j’allais monter à Tôkyô pour le festival donc je me suis arrangée pour que les documents soient prêts à temps. Après un peu de stress (l’ambassade ne daigne pas dire s’ils reçoivent le dossier et ne tient pas au courant de l’avancée du dossier. Heureusement ils sont réactifs par mail), j’ai eu la confirmation que tout serait prêt pour mon passage. D’ailleurs, pour ceux qui habitent loin de la capitale, l’ambassade autorise désormais l’envoi du certificat de capacité à mariage par courrier. Ils ont changé les règles en août dernier, c’est bon à savoir.
 
Une fois le papier récupéré nous nous sommes un peu promenés dans le quartier de l’ambassade, essayant de deviner les loyers (après vérification c’est hors de prix) puis nous avons été à Tsukishima déguster des monjayaki avant de partir à Shinjuku grimper les tours de la mairie. C’est le tout premier endroit où je suis allée la première fois que je suis allée au Japon et c’est donc un endroit où j’ai plein de souvenirs. Autant en 2006 il n’y avait pas un chat, autant en 2018 c’était blindé de monde ! Et puis des énormes boutiques de souvenirs aussi kitchs que chers se sont ouvertes, ainsi qu’un restaurant / café. J’ai été super déçue de ce que c’est devenu même si la vue est toujours aussi belle.
Ne sachant pas quoi faire avant de retourner à l’aéroport nous avons déambulé dans Shinjuku et, sur l’initiative de Kiyo, nous avons mangé une crêpe délicieuse au 13ème étage du centre commercial Takamiya. Le restaurant s’appelle Breizh café et j’ai vraiment retrouvé le goût des crêpes françaises. De plus la terrasse est super agréable : une vraie bonne surprise.
 


En septembre je me suis un peu promenée à Fukuoka le midi et après le travail. Je suis d’abord allée au sanctuaire Suikyô Tenmangû qui n’est pas très loin de mon bureau. Ce sont les photos ci-dessus. C’était un jour de fortes pluies et j’adore j’ai pu prendre de jolies photos.
Ce sanctuaire est vraiment tout petit et les prêtres ne sont pas des plus sympathiques (lorsque j’y avais été demander un goshuin ils ont été plus que désagréables et ont froissé quelques pages) mais j’aime bien le petit bassin à carpes et la petite ruelle à côté et ses petits restos sympas pour déjeuner.
 
Je suis aussi retournée au sanctuaire Sumiyoshi. Il y a quelques semaines j’ai acheté des fûfu mamori (夫婦守り), des amulettes de mariages hyper belles et je voulais les photographier dans un sanctuaire. Cela faisait longtemps que je n’étais pas allée faire un tour à Sumiyoshi alors c’était l’occasion parfaite. Je reviendrai plus longuement sur ces amulettes dans un article mariage mais sachez que j’ai d’ores et déjà posté l’endroit où je les ai achetées sur Instagram.
 

 
Un soir après le travail Kiyo et moi sommes passés au festival de jazz de Nakasu (il a lieu tous les ans à la mi-septembre). Je ne suis pas du tout une amatrice de jazz mais le concert que nous avons vu était très sympa et entraînant. Loi de l’image snob de la musique de fond d’ascenseur ou de bar “lounge” que j’avais. En se rendant vers une autre scène j’ai capturé les néons de Nakasu. Dans le fond n aperçois le centre commercial Canal City qui est en plein dans une rénovation de façade (sa tour emblématique est cachée par des échafaudages). Voilà un paysage typique de Fukuoka !

 

Nakasu, un quartier animé de Fukuoka
Nakasu, un quartier animé de Fukuoka

 

Enfin le 23 septembre a eu lieu le festival de yosakoi à Ukiha dans le sud de Fukuoka où nous devions présenter notre nouvelle danse ! On travaille dessus depuis février/mars et même si je suis très attachée à l’ancienne j’avais hâte de voir ce que la nouvelle pouvait donner sur scène, en conditions réelles.
Si j’ai été ravie de du rendu global (on est vraiment montés d’un niveau), je suis vraiment déçue de ma performance. Dans la nouvelle chanson j’ai été choisie pour être dans le groupe des 5 qui ont un solo au milieu de la danse et étant la moins douée du petit groupe ça m’a beaucoup stressée.
 
Nous avons aussi participé à la parade et j’ai été placée au premier rang. Hélas cette fois encore j’ai été car
1. La chaîne de télévision qui nous suit durant tout l’automne était pile devant et être filmée par la télé bah j’aime pas trop ça.
2. Nous avons commencé la journée par la parade et pour ne pas révéler tout notre costume nous ne portions que la veste. Hors celle-ci est trop grande pour moi ! Je vous explique : ma taille en costume de yosakoi est S mais ayant les bras un tantinet plus long que les japonaises les manches étaient beaucoup trop courtes (pourtant l’ancien costume allait nickel). J’ai donc échangé avec une fille de la team pour une taille M. Si au niveau des manches ça allait mieux, pour le reste c’est vraiment grand. J’ai attaché comme j’ai pu avec des épingles à nourrices mais ça m’a préoccupée pendant toute la parade car j’avais peur que le devant s’ouvre.
Bref ce n’était pas un super bon jour. Je ferais mieux la prochaine fois !
 
D’ailleurs à propos des nouveaux costumes, comment les trouvez-vous ? Pour ma part j’adore le rendu avec la veste bleue mais j’aime moins les deux couches intérieures car on paraît énorme haha.
 
Bon début de mois d’Octobre à tous !
 

Team de yosakoi de Fukuoka : Nagare
Hachi-ban yama, notre nouvelle danse.


 

Tags:

14 comments

  1. Les amulettes sont magnifiques ! Et le nouveau costume de Yosakoi vraiment magnifique aussi ! Merci pour la vidéo le point de vue avec le très grand angle est génial !
    J’espère de tout coeur qu’il y aura un festival Yosakoi avec Nagare lors de notre venue au printemps 2019 à Fukuoka !

    1. Au printemps on danse en mars à Kumamoto, en avril à Dazaifu et en mai à Kurosaki. Par contre je ne connais pas encore les dates exactes.

  2. Pour mon certificat de capacité à mariage, l’Ambassade m’avait appelé (alors que j’étais en France!), pour me prévenir de la disponibilité du document, j’ai du tomber sur quelqu’un de bien sympathique… Mais c’était en 2010, ils fonctionnent peut être autrement maintenant! J’espère que vos préparatifs se passent bien en tout cas, j’ai hâte de lire ton prochain article mariage.
    Sinon, pour le yosakoi, je trouve vos nouveaux costumes très beaux! Et les changements de costume sont spectaculaires, ça rend trop bien 🙂

    1. En fait j’ai reçu un mail quand il a été prêt mais ça serait bien qu’ils préviennent aussi lorsqu’ils ont reçu le dossier.

  3. Oh my god, quel travail le yosakoi! J’avoue ne jamais avoir vraiment regardé jusqu’à présent. C’est plutôt impressionnant!
    J’aime beaucoup la couleur bleue. Je suis moins fan de l’autre costume, mais je n’aime pas trop les imprimés “damiers” ^^
    Belle performance :o)

    1. Les damiers sont un imprimé typique de Fukuoka, j’aimais bien pour ma part.

  4. Les amulettes sont magnifiques, cela vous fera un merveilleux souvenir de mariage.
    Vos costumes de danse sont beaux, j’aime bien les vestes bleues. Elles ressortent bien avec le doré.
    Et votre danse, elle est entraînante. On a envie d’être debout et de crier avec vous. Très communicant tout ça. Bravo !

    Bonne fin de semaine, à bientôt !

    Gaëlle

    1. Bonne fin de semaine à toi aussi.

  5. J’aime beaucoup ce type d’article ! Je trouve ça super intéressant !
    J’aime aussi vos nouveaux costumes mais comme toi, je trouve que les couches inférieures sont un peu moins bien que la supérieure. Même si elles restent très jolies !

    1. C’est surtout les manches qui me dérangent (les garçons n’en ont pas c’est mieux) et le rouge est un peu fade 🙁

  6. Wouaw j’adore la vidéo de votre danse ça rend tellement bien avec les changements de couleur de votre costume ! C’est assez impressionnant 🙂 Ça me donne envie de danser aussi haha (vous devez être épuisés à la fin !!)
    J’aime beaucoup la photo de Nakasu 🙂 En fait, plus je lis ton blog, plus j’ai envie d’aller à Fukuoka. Au départ c’était une ville que je ne connaissais pas tant que ça (juste de nom en fait) mais elle regorge de jolies choses à voir et tu nous les montres bien, alors merci pour tes articles !
    Bon weekend Béné 🙂

    1. On est encore plus crevés que pour l’autre danse mais on va s’habituer !

  7. Un petit coucou pour te souhaiter un Joyeux anniversaire.
    C’est rigolo, mon conjoint est né le même jour que toi.

    Bises et profite bien de ta journée ! 😉

    1. Merci d’y avoir pensé 🙂

Laisser un commentaire