Étudier à FukuokaParcoursTravailler au JaponVie quotidienne

FAQ : je réponds à vos questions

Répondre aux questions de mes followers / lecteurs sous la forme de FAQ est quelque chose que j’ai envie de faire depuis longtemps et je me suis enfin lancée la semaine dernière. Dans mes stories Instagram j’ai lancé un appel et j’ai reçu suffisamment de messages pour poster un article. Voici mes réponses à vos questions.

 

Sous quel type de visa résides-tu au Japon et est-ce que l’obtention d’un visa a déjà été un problème pour toi ?

Je suis arrivée avec un visa étudiant et actuellement j’ai un statut de résidence Engineer (技術) mais il me semble que l’appellation a été changé depuis que je l’ai obtenu et maintenant c’est Engineer/ Specialist in Humanities/ International Services (技術・人文知識・国際業務).
Je n’ai pas connu de vraies difficultés pour l’obtention en elle-même mais on m’avait dit que je ne pourrais pas avoir de « visa de travail » et ça a été un peu long pour avoir une réponse concrète. Je raconte tout cela sur cet article : Nouveau statut de résidence au Japon : une nouvelle vie commence

 
 
Qu’est-ce qui t’a fait t’installer au Japon et pourquoi Fukuoka ? Comptes-tu y vivre pour toujours ?

Bizarrement j’ai toujours plus ou moins sur que je viendrais vivre au Japon. Quand j’ai fait mon premier voyage ici j’ai été persuadée que c’était le bon pays pour moi. Mais j’avais mes études à terminer donc je m’y suis attelée avant de faire des projets de vie au Japon plus concrets. Quant à mon choix de venir m’installer à Fukuoka c’est une looooongue histoire que j’ai racontée ici : Comment j’ai choisi de m’installer à Fukuoka

Sinon oui j’aimerais passer le reste de ma vie ici. Je n’ai aucun projet de retour en France.

 
 
Hors Fukuoka quelle autre ville japonaise choisirais-tu pour vivre ? Pourquoi ?

Si je devais déménager ça serait pour aller vivre à Miyakojima. Cette île est mon 2ème chez-moi japonais et je la connais par cœur. J’adore l’ambiance, la douceur de vivre, le peu de monde qu’il y a et aussi les beaux paysages. Je ne me verrais pas du tout pas vivre ailleurs (toujours dans le cas de devoir partir de Fukuoka bien sûr).
 


 
 
A quel âge as-tu fais ton année chez Aso College Group ?

J’ai commencé les cours la veille de mes 25 ans et j’ai eu mon diplôme à 26 ans.

 
 
Je me suis toujours demandée si tu ne t’es jamais sentie seule au Japon ? Des moments où ta différence t’ont fait te sentir isolée ?

Oui ça m’est arrivé plusieurs fois. Déjà avant de venir habiter à Fukuoka, j’ai passé 3 étés Tôkyô (de 2007 à 2009) avec école de langue le matin et programme libre l’après-midi. Je vivais dans un studio et je me sentais vraiment seule, au point de rester enfermée chez moi parce que je me sentais trop nulle de ne pas avoir trouvé des amis dans mes classes et je ne voulais pas me promener seule (j’avais super peur du regard des autres à ce moment-là).
Depuis que je vis à Fukuoka ça m’est arrivé quelques fois au nouvel an quand mon ex me laissait seule pour rejoindre sa famille, je me sentais vraiment abandonnée.

 
 
Moi je me pose une question pas vraiment en rapport avec ta vie mais en tant que française qui parle japonais au quotidien. Est-ce que parfois les gens autour de toi sont surpris de t’entendre parler français ? Est-ce qu’ils sont plus amicaux lorsqu’ils savent que tu es française ?

Bon alors déjà il faut savoir que les occasions de m’entendre parler français au Japon sont vraiment rares. En gros c’est uniquement lorsque ma mère vient me rendre visite donc quelques jours par an pas plus et encore la plupart du temps il n’y a pas des gens que je connais avec nous. Mais sinon oui j’ai déjà eu des réactions amusantes comme « mince alors mais tu parles vraiment français !? » (mon ancien prof principal) ou « c’est en t’entendant parler français que j’ai vraiment réalisé que tu étais française » (des copines du yosakoi). Bien sûr tout cela est dit avec humour 🙂
La nationalité est l’une des premières choses qui me sont demandées ou alors dites lorsqu’on me présente et sinon ce n’est pas abordé donc il n’y a pas vraiment de différence de traitement. Toutefois ça m’est arrivé lors d’un voyage à Hiroshima avec ma mère il y a quelques années. Nous étions dans un resto d’okinomiyaki et les serveurs étaient hyper froids et pas aimables. Par contre quand ils ont su qu’on était françaises (le patron nous l’a demandé au moment de l’addition), ils se sont excusés car ils pensaient qu’on était américaines…

 
 
Est-ce qu’il t’arrive de ne plus trouver tes mots dans ta langue maternelle ?

Oh que oui ! Il m’arrive même (rarement) de placer des mots en japonais dans les phrases genre demo (« mais »), sou ya ne (« c’est vrai », « oui »). Et puis comme je n’ai « plus l’habitude », j’ai aussi beaucoup de mal à articuler car on n’articule pas tellement en japonais.

 
 
Est-ce que tu aimes lire ? Si oui, quels sont tes livres préférés ?

J’adore lire. Jusqu’à ce que je parte au Japon j’étais très souvent plongée dans un bouquin mais depuis que je vis ici je lis beaucoup beaucoup moins hélas. J’ai beaucoup aimé Autant en emporte le vent, Sigrid et les Mondes perdus (de la littérature jeunesse mais j’adorais les histoires et je regrette qu’il n’y ai eu que 4 tomes), Harry Potter et Le Diable s’habille en Prada. Tout cela n’est pas de la grande littérature, et j’en oublie sans doute.

 
Bibliothèque de l'hôtel Sansui, Ureshino onsen, Saga
 
 
Quel est le plat le plus horrible que tu aies eu à goûter au Japon ?

Je n’y ai pas goûté mais le fait de voir une collègue avaler tout rond les yeux d’un poisson m’a franchement dégoutée. Impossible aussi de me faire manger de l’oursin (beurk) et du shirako (liquide séminal de poisson). Sinon ce n’est pas horrible mais comme je n’aime pas tout ce qui est abats j’ai vraiment beaucoup de mal avec le motsunabe (sorte de pot-au-feu / fondue d’abats). Par contre j’adore le nattô (graines de soja fermentées) alors que beaucoup de français trouvent ça immonde.

 
 
Es-tu déjà revenue en France pour les vacances ? Si non y as-tu déjà songé ?

Non je ne suis encore jamais revenue en France (bientôt 6 ans !) mais oui j’y ai déjà songé. Si je veux vraiment en profiter il faut que je parte au moins une semaine et en dehors des vacances d’obon ou du nouvel an c’est compliqué. Mais il faudra que je rentre un jour ou l’autre.

 
 
Salut, d’abord merci de nous partager ces magnifiques clichés que ce soit sur ton blog ou sur Instagram. J’ai deux questions, la première est-ce que tu as eu des difficultés à apprendre le japonais et deuxième questions pourquoi as-tu arrêté ta chaîne YouTube ?

Merci beaucoup !

Je n’ai pas eu de grosses difficultés à apprendre le japonais, sauf pour les langages honorifiques keigo que je n’arrivais vraiment pas à mémoriser et utiliser en cours. C’est venu tout seul quand j’ai commencé le travail. Bien sûr je trouve aussi les kanjis difficiles à écrire car étant toute la journée sur l’ordinateur et n’ayant que très peu d’occasions de manier un stylo j’ai tendance à les oublier. Ceux qui écrivent japonais me comprendront peut-être : j’ai l’image du kanji dans ma tête mais ma main hésite.

Concernant YouTube, j’ai arrêté pour deux raisons. La première est que ça ne me correspondait pas du tout. A la base je n’aime pas du tout regarder des vlogs mais j’ai quand même voulu essayer d’en faire pour voir. Mais comme je déteste me voir en vidéo, chaque séance de tournage / montage était une torture et je n’avançais pas. En plus je ne trouve absolument pas naturel de parler à une caméra.
La deuxième raison est que je ne profitais plus de mes voyages et excursions. A chaque fois il fallait que je pense aux vidéos et aux photos et je ne pensais plus qu’à ça (comme je suis perfectionniste je pouvais recommencer une scène une dizaine de fois avant d’être satisfaite). Je préfère profiter de chaque moment tout en prenant mon temps pour faire des « belles » photos plutôt que de faire plein de choses à moitié et de rentrer insatisfaite.

 
 
As-tu su te créer un cercle de véritables amis ou une amie fidèle sur qui te peux compte ?
Oui. J’ai de bonnes copines rencontrées chez Aso College Group (malheureusement tout le monde s’est éparpillé un peu partout au Japon donc on ne se voit plus) et au travail. Mais ceux que je peux vraiment qualifier d’amis sont mes compagnons de yosakoi. Ce sont ces ceux avec qui je suis le plus proche et sur qui je peux compter. Je suis tellement contente de les avoir rencontrés.

 


 
 
Aimerais-tu passer le permis ?

A Fukuoka non. Les gens conduisent hyper mal en général (surtout les taxis) et j’aurais trop peur. Par contre si je devais m’installer à Miyakojima (voir question plus haut), vu qu’il n’a pas beaucoup de trafic sur l’île je pense que oui, j’aimerais le passer.

 
 
Tu voyages beaucoup au Japon mais es-tu allée dans d’autres pays asiatiques ? Aimerais-tu visiter d’autres pays ?

Une escale de 2h à Séoul ça compte ? Blague à part, non je ne suis jamais allée dans d’autres pays asiatiques car aucun ne m’attire en particulier. Concernant le reste du monde, pas vraiment d’envies non plus. Il y a quelques destinations qui me tentent quand je lis des blogs comme le pôle sud, les pays nordiques (Suède, Norvège, Finlande) ainsi que Hawaii et j’aimerais beaucoup retourner en Côte d’Ivoire où j’ai passé des vacances petite mais ça ne réalisera probablement jamais.

 
 
Merci à tous ceux qui ont joué le jeu et m’ont envoyé leurs questions ! Je n’ai pas tout mis car cela aurait fait un article un peu trop long. Je ferais peut-être une deuxième session dans quelques mois. En attendant si vous avez déjà des questions précises à me poser, écrivez moi un commentaire, je les garderais au chaud.

Tags:

31 comments

  1. Avatar

    Sympa comme FAQ, je me disais aussi que participer à un club pourrait me sortir de ma routine Tokyoite. À réfléchir …

    1. Béné

      Carrément ! Si tu as une passion ou quelque chose que tu veux commencer n’hésite pas une seule seconde.

  2. Avatar

    J’ai adoré en savoir un peu plus sur toi même s’il y avait certaines questions dont je connaissais les réponses. Pour ce qui est des « Kanji » (sauf qu’en Chinois c’est Hanzi) je suis dans le même cas que toi. Je les reconnais très bien informatiquement mais vu que je n’écris jamais j’ai tendance à hésiter ! Miyakojima semble tellement jolie, je veux y aller aussi !

    1. Béné

      C’est terrible ! La seule façon est de les écrire mais je ne me vois plus faire des pages d’écriture le soir après le boulot… 🙁
      Courage !!

  3. Avatar

    Merci beaucoup d’avoir répondu.
    Chloé (yaga_i_dei)

    1. Béné

      Je t’en prie ! Merci d’avoir indiqué que tu as lu l’article, tu fais partie des rares.

  4. Avatar

    On lit la passion dans chacun de tes mots ; c’est vraiment plaisant.
    J’espère pouvoir te lire pendant longtemps encore.

    1. Béné

      Merci beaucoup ! J’espère que tu continueras à me lire longtemps 🙂

  5. Avatar

    Je profite de cet article pour envoyer une question précise alors : dans un article précédent, tu disais adorer la saison des pluies. Je suis curieuse de savoir pourquoi tu aimes tant cette saison et ce que cela change au quotidien par rapport à mai ou août…

    1. Béné

      Merci de ta question ! J’y ai un peu répondu dans cet article : http://www.benefukuoka.com/2015/06/kashii-gu.html

      Ça change juste au niveau du séchage du linge et du ménage / cuisine. Il fait chaud donc le linge sèche plus vite mais avec l’humidité ambiante le faire sécher dehors trop longtemps lui fait prendre une odeur pas très agréable. Pour le ménage et la cuisine il faut plus faire attention aux moisissures.

  6. Avatar

    Hello Béné !
    Très sympa et très intéressant cette FAQ. On savait déjà que tu étais épanouie au Japon, mais ça se ressent vraiment à chacun de tes mots. Et encore plus depuis le Yosakoi 🙂
    Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis concernant le permis (j’ai passé le mien dans la douleur, en ayant peur des autres sur la route) et la lecture (Harry Potter !).
    Pour la nourriture : les yeux de poisson et le motsunabe, c’est déjà pas terrible, mais alors le shirako… Argh.
    (merci d’avoir répondu à mes questions \o/)

    1. Béné

      Je t’en prie 🙂
      Oui le yosakoi a été une renaissance. Ça fait plaisir que ça se ressente dans les articles, j’avoue en avoir fait des assez sombres pendant une période 🙁
      Merci de me suivre 🙂

  7. Avatar

    Merci d’avoir répondu à ma question (la dernière 😉 ) C’est vraiment sympa d’en apprendre un peu plus et comme je te comprends en ce qui concerne les mélanges de langues, j’ai mis plusieurs mois dans un environnement francophone pour retrouver des habitudes et j’ai encore du mal à trouver mes mots.
    Ça fait vraiment plaisir de te voir épanouie à Fukuoka, surtout récemment. En espérant que ça continue et au plaisir de continuer à lire tes aventures en terre nippone. 😀

    1. Béné

      Merci beaucoup 🙂

      Tu étais partie dans quel pays (ou environnement linguistique) ?

  8. Avatar

    Sympa cette FAQ. Merci d’avoir pris le temps de répondre à toutes les questions.
    Comme Tiadeets, je suis vraiment contente de voir que toi, une expat, peut être intégrer totalement dans la communauté dans laquelle tu vis. Ca fait vraiment plaisir, car la plupart des expériences d’expat ne sont pas aussi joyeuses…
    Merci encore de nous faire partager tes expériences, j’adore ton travail sur ton blog.

    1. Béné

      J’ai un article sur le sujet (mon intégration au Japon) dans mes brouillons justement 🙂 Je pense que ça pourrait intéresser pas mal de monde.

  9. Avatar

    Il est très chouette cet article, c’est sympa d’avoir pris le temps de répondre à des questions 🙂
    En effet, comme beaucoup l’ont dit on voit que ce groupe de Yosakoi t’as fait beaucoup de bien et ça donne envie ^^

    Je suis toujours aussi admirative (envieuse aussi ^^) de voir à quel point tu as trouvé ta voie, ta ville, ton pays… C’est génial ! Et j’admire la détermination et le travail fournis pour en arriver là *_*

  10. Avatar

    Coucou Bene ! Cette FAQ m’a fait plaisir à lire 🙂 malheureusement depuis tes départs de Facebook et Twitter (que je ne juge absolument pas) je te suis beaucoup moins régulièrement car je dois penser à me rendre sur ton blog. Mais quand je le fais je suis heureuse d’y trouver de nouveaux articles. Mes préférés sont sur la vie quotidienne (pas spécialement pour une question de voyeurisme, je suis juste passionnée par la sociologie japonaise, d’ailleurs j’aimerais beaucoup entendre ton avis sur le racisme, la condition des femmes, la vie au travail, etc) et je garde de côté les articles touristiques pour quand je ferai mon PVT. En tout cas j’espère que maintenant tu te sens mieux dans ce que tu fais et que tu vas bien 🙂 la bise !

    1. Béné

      Si tu veux être au courant de mes articles tu peux t’inscrire sur le côté du blog (en page d’accueil) : tu recevras un e-mail à chaque nouvelle publication. Sinon je notifie mes nouveaux articles dans les stories d’instagram 🙂

      J’ai déjà parlé un peu de la vie au travail mais écrire des articles très généraux sur le Japon ne m’intéresse pas trop, désolée.

  11. Avatar

    merci pour ces petites tranches de vie, et explications sur ton parcours, ça pourra, j’espère, servir un jour 😉

    1. Béné

      Chaque expérience est unique mais j’espère que ça pourra t’être utile.

  12. Avatar

    oui, au moins sur mon prochain voyage au Japon 😉
    je compte descendre dans ton coin, et je regarde donc ton blog avec intérêt, ça me donne des idées, me fait découvrir des endroit dont on ne parle pas dans les guides de voyage (qui parlent peu ou pas du tout de l’île de Kyushu)

  13. Avatar

    Coucou Béné,
    Cela fait plusieurs années que je passe régulièrement sur ton blog et moi la question qui m’obsède et qui va peut-être te paraître « bizarre », c’est :
    « Comment fais-tu pour oser autant, t’investir autant, ne pas te décourager, savoir toujours avancer et te dépasser, sans te renfermer sur toi ? »

    Je pense que beaucoup de personnes seront intéressées par ça : connaître ton état d’esprit qui t’a permis, d’autant que tu étais de base une petite jeune fille toute timide, de faire tant de choses, de relever tant de défis, réussir si bien ta vie !
    Derrière mon écran, je t’assure que je t’admire +++, moi qui ai toujours tant d’envies, de projets mais qui suis sans cesse paralysée par la peur ou les premiers obstacles qui se dressent sur ma route et me font perdre toute envie !

    Comment fais-tu pour supporter les déceptions dans les relations humaines par exemple et continuer néanmoins de t’investir dans tant d’activités de groupes (yasokoi, groupe d’idols …) ? Comment n’es-tu pas repartie en courant en sens inverse lorsqu’il a fallu le premier jour à l’école faire un speech auprès des officiels de ton école ? haha. Comment as-tu supporté ce stress et cette pression de toutes ces « nouveautés » et tout ce travail à fournir en même temps ? Ok tu pleures parfois comme tout le monde, mais pour autant tu tiens le coup. Comment fais-tu ?
    Tu es une source d’inspiration à un point que tu n’imagines pas !

    1. Béné

      Merci pour tes questions je garde cela pour une prochaine fois !

  14. Avatar

    Ça fait longtemps que je n’étais pas passée sur ton blog, à vrai dire je ne lis plus beaucoup de blogs depuis que je n’ai plus le temps de mettre le mien à jour.

    Je me reconnais beaucoup dans 2 de tes réponses :

    – Celle sur la surprise de mon entourage quand ils m’entendent parler français. On m’a fait exactement les 2 mêmes réflexions !

    – Le fait de perdre un peu mon français, d’avoir du mal à articuler. J’ai rencontré par hasard un Français qui vit à Hiroshima il y a 10 jours et je me sentais super ridicule. Les échanges dans une conversation sont aussi beaucoup plus rapide en français, j’ai du mal à suivre le rythme et trouver la bonne réplique à chaque fois quand je n’ai pas parlé français depuis longtemps. Je coupe la parole sans faire exprès par moment aussi.

    1. Béné

      Merci d’être passée !

  15. Avatar

    Bonjour Béné 🙂 Je suis ton blog depuis quelques années et c’est vraiment un plaisir de lire tes articles à chaque fois. Je suis allée au Japon 2 fois et je suis passionnée par la culture japonaise et je voulais te remercier sincèrement pour le temps que tu consacres à nous partager tes merveilleux articles. Lors de mon dernier voyage au Japon (mars/avril 2018), j’ai songé à aller à Fukuoka grâce à toi mais finalement ça faisait trop loin par rapport à l’itinéraire qu’on voulait faire. Une prochaine fois sûrement! Mon prochain souhait serait d’apprendre le japonais… J’ai essayé à travers des applications mobiles mais c’est vraiment difficile, je pense que je devrais vraiment aller dans un cours de langues… hi hi …Je te souhaite une bonne journée !!

    1. Béné

      Merci ça me fait hyper plaisir !
      J’espère que tu auras l’occasion de venir une autre fois. Au début c’est difficile sans prof (j’ai commencé car je n’y arrivais pas seule). Si tu peux te payer des cours je te le conseille vivement.

  16. Avatar

    Sympa cette série de questions/ réponses.
    Je n’ai pas connu ta chaine Youtube par exemple mais un article sur un blog est tous aussi intéressant et visuel/réel qu’une vidéo. On oublie souvent l’importance des mots, du ressenti et de la sincérité dans les propos qui sont plus important dans tous projets.
    Si la personne utilise un support qui ne correspond pas alors qu’à la base l’idée est justement de faire découvrir, cela n’en vaut pas la peine.
    Bref longue vie à ce blog et à titre personnel vivement que je puisse venir découvrir et m’imprégner un peu du quotidien japonais.
    ps : Pour Miyakojima, cela donne envie. J’étais à Hiroshima mais j’avais du choisir entre passer sur l’île quelques heures sans y profiter vraiment ou alors explorer Hiroshima ce que j’ai fais au final.
    La prochaine fois l’idée étant de plus profiter de Miyakojima en dormant sur place.
    Cela doit être une magnifique expérience

    1. Béné

      Bonjour,
      merci pour tous ces commentaires.
      Attention à ne pas confondre Miyajima (à côté de Hiroshima et qui, à titre personnel, est sans plus) et Miyakojima dont je parle qui est une île à Okinawa 🙂

Laisser un commentaire