Fukuoka

Ce que je n’aime PAS à Fukuoka

Fukuoka sous les nuages

Il fallait bien en parler un jour !
La semaine dernière sur Twitter, on m’a injustement reproché de défendre Fukuoka coûte que coûte à chaque critique. Si il est vrai que j’adore ma ville, je suis assez lucide pour lui reconnaître ses points négatifs (sinon je crois que j’aurais un sérieux problème de fanatisme). L’idée me trottait dans la tête depuis un bon bout de temps et je travaille justement dessus sur mon mémoire. J’ai donc trouvé le timing parfait pour vous présenter quelques petites choses que je n’aime pas à Fukuoka car oui il y en a !

 

Les taxis

Ah les taxis de Fukuoka… je pourrais en parler pendant des heures. Déjà que je n’aimais pas trop en prendre mais à cause de ceux de Fukuoka je les déteste carrément.
Ils ont une conduite vraiment dangereuse : ils brûlent les feux rouges, roulent extrêmement vite, n’hésitent pas à s’engager sur un virage alors que des gens sont en train de traverser et frôlent les piétons (dans les petites rues où il n’y a pas de trottoir). Je ne compte plus les fois où j’ai failli me faire percuter que ce soit quand j’étais à pieds ou à vélo.
Au delà de ça, je trouve qu’ils donnent une mauvaise image de la ville.  Ils font une campagne acharnée contre l’alcool au volant (et c’est super qu’ils le fassent) mais je pense qu’ils devraient surtout se concentrer sur leur conduite et de l’image qu’ils renvoient car c’est assez déplorable.

 

La pollution PM 2.5

De part sa position géographique, Fukuoka est directement touchée par la pollution aux particules fines PM2.5 venant de Chine. Certains jours de mars à octobre (environ), le ciel de la ville devient laiteux et l’horizon complètement bouché, plus de gens que d’ordinaire portent des masques et durant les jours où la pollution est la plus forte les écoles interdisent même aux enfants de jouer dehors pendant les récréations.
Si les premières années à Fukuoka cela ne me gênait pas trop, au fur et à mesure, je commence vraiment à en ressentir les effets : nez très sec et qui gratte et gorge qui pique sont des symptômes fréquent et c’est super désagréable. La météo informe tous les jours sur le taux de pollution et à chaque pic je grommelle en sortant le masque.

 

Le retard des bus

Qui a dit que les transports étaient toujours à l’heure au Japon ?
Le bus est la meilleure façon de se déplacer dans le centre de Fukuoka. Le réseau est extrêmement bien développé, fiable, moderne avec de très nombreuses lignes quadrillant la ville. Néanmoins… ils sont toujours en retard !! En moyenne il faut compter 5 minutes de retard sur l’horaire indiqué. Je comprends que la circulation fait qu’il peut y avoir des petits décalages mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont en avance (heureusement, c’est le pire) et au bout d’un moment je suppose que la compagnie doit être au courant…

 

Les yatai attrape-touristes

Quatre ans à Fukuoka et je n’ai pas encore mis les pieds dans un yatai, ces mini-restaurants ambulants qui se mettent en place à la tombée de la nuit. Oui je sais c’est inadmissible et pourtant ce n’est pas faute d’avoir envie : soit il ne fait pas beau, soit trop froid ou trop chaud, il y a toujours une bonne excuse mais je compte bien y aller avant l’été et il y aura bien sûr un retour sur le blog.
Si je n’ai jamais été y manger, je connais néanmoins les zones où aller et les critères qui montrent qu’on est bien dans un endroit authentique mais pour cet article concentrons-nous sur la zone attrape-touriste : elle se trouve sur l’île de Nakasu près de Canal City.
C’est un lieu de passage très fréquenté par les touristes car non seulement on longe le fleuve et c’est agréable mais en plus c’est sur le chemin pour rejoindre Tenjin. Ces yatais n’ont souvent pas leurs prix d’indiqués, c’est la (mauvaise) surprise au moment de payer. De plus, ils pressent leurs clients à finir pour en accueillir le plus possible en une soirée alors que le principe du yatai est de manger tranquillement en parlant avec ses voisins dans une ambiance conviviale. Ca me fait mal de voir tous ces gens qui vont dans ce coin pensant trouver les vrais yatai alors que quelques mètres plus loin, à Tenjin par exemple, c’est beaucoup plus authentique.
En résumé, si les gens des yatai alpaguent les clients et de surcroit en anglais c’est très mauvais signe et
 
 

Les jours de pluie

Quel rapport avec Fukuoka me direz-vous ? Cest juste que les jours de pluie à Fukuoka sont particulièrement pénibles. La ville a un très mauvais système d’évacuation des eau de pluie ce qui fait que certains quartiers se transforment tout bonnement et simplement en piscine. C’était le cas de Hakata jusqu’à fin 2011 où des travaux ont été realises (plus la nouvelle gare) mais c’est toujours le cas à Tenjin par exemple et dans le reste de la ville. Pensez aux bottes !

 
 

Un peu de vocabulaire

Hinan (非難) : reproche
Jakuten (弱点) : point faible
Abunai (危ない) : dangereux
Chikoku (遅刻) : retard
Hana (鼻) : nez

Tags:

31 comments

  1. Avatar

    Super cet article ! Au moins on saura ce à quoi il faudra faire attention en allant à Fukuoka ! (en plus d'avoir plein de bons plans sur la ville et les autres préfectures de kyuushuu)

    1. Avatar

      Mieux vaut savoir (surtout pour la pollution et les yatai).

  2. Avatar

    Ah la vache la pollution je pensais pas, ça craint (°~°)

    1. Avatar

      Ouais c'est vraiment pas agreable ><

  3. Avatar

    Je te rejoins pour la pollution, belle maman nous disait tout le temps de porter le masque…
    Pour les taxis et les bus, je ne les ai pas assez expérimentés je crois! On a pris un taxi deux fois et ils conduisaient assez prudemment (peut être parce qu'on avait des enfants avec nous?). Par contre en tant que piéton ils font peur c'est sûr!
    Et les yatai, je n'ai jamais voulu y aller me doutant bien que c'était des attrape-touristes (et avec bébé et poussette, je ne trouvais pas ça très pratique!). Mais quand les filles seront un peu plus grandes, je retiens Tenjin pour aller tester ça 🙂
    Pour le Festival, j'aimerais bien voir ça une fois! mais la foule me fait peur :O
    Merci pour cet article en tout cas! Et j'ai vu ta vidéo qui m'a donné bien envie d'aller faire un tour à Yufuin la prochaine fois (rhaaa trop d'endroits à visiter, pas assez de jours!!)

    1. Avatar

      Dans les taxis ca va en fait. C'est en marchant beaucoup dans les petites rues qu'on se rend compte de leur vitesse et c'est pas jojo.

      Que pensent tes beaux-parents des yatai ?

    2. Avatar

      Mon beau-père étant ancien cuisinier, il est allé voir comment ils travaillaient et n'a pas voulu y manger ^^ Mais il est un peu maniaque côté hygiène et qualité de la cuisine. Pour ma part je reste curieuse de tester un jour!

  4. Avatar

    Moi qui suis asthmatique et qui vit à côté d'une autoroute je ne montre aucun signe de pollution. Je trouve ça extrêmement étrange.

    Les trucs qui affichent pas les prix je déteste ça à un point incroyable, je crois que j'irais jamais là bas juste à cause de ça.

    J'en suis pas encore au point de détester les festivals mais je bénis mes rares doubles-vitrages. Pour l'autoroute mais aussi pour ne pas entendre les taiko à 5h du matin.

    1. Avatar

      Quel chance d'avoir du bouble vitrage ! J'en ai aussi a la maison mais il est de mauvaise qualite compare q ce que j'avais avant de demenager ><

      Ca doit etre trop casse-pieds une autoroute a cote !!

  5. Avatar

    Sympa comme article, même si je trouve que tes avis sont souvent déjà complets. Pour preuve en fin de ta dernière vidéo où tu dis aussi les moins.
    D'ailleurs j'ai failli la louper en scrollant trop vite vers les commentaires. Pourquoi ne pas en faire un article à part ? 🙂

  6. Avatar

    Donc pour discuter avec un restaurateur dans un yatai, vaut mieux aller à Tenjin si je comprends bien ?!

  7. Avatar

    C'est bien de citer les points négatifs parfois ! Et pour les taxis ( même si je ne suis jamais allée à Fukuoka), pour en avoir pris à Kanazawa, Yokohama et Hiroshima, c'est vrai que la plupart du temps ils roulaient comme des malades, Klaxonnaient et râlaient a n'en plus finir …

    1. Avatar

      En fait quand tu es dans la voiture ca va c'est juste en etant pieton ou en velo que ca devient dangereux.

  8. Avatar

    O_o c'est fou pour la pollution ! Je ne pensais pas que c'était comme ça.

    Pour les Yatai, on en a testé un mais je ne pourrai pas dire de tête dans quel coin (de mémoire on n'était pas loin d'un port et on a vu un hôtel qui avait l'air loufoque genre avec des palmiers etc…). On a d'ailleurs bien galéré à trouver où ils étaient ^^. La facture était en effet salée mais par contre les "propriétaires" ne parlait pas beaucoup anglais (mais assez pour qu'on se comprenne), ils ne nous ont pas pressés et nous avons bien discutés avec nos voisins (dont ceux de droite qui étaient très alcoolisés mais très gentils et nous ont offert de la nourriture et à boire ^^). La nourriture y était délicieuse ^^, c'était une bonne expérience (même si le prix nous a beaucoup surpris).

    C'est un peu gonflé de te reprocher de défendre ta ville, on voit que tu l'aimes beaucoup et c'est tant mieux ^^.

    1. Avatar

      Aaaa je vois ou tu as ete (en tout cas le quartier) et c'est pres du meilleur endroit. par contre oui il semble que c'est pas donne du tout.

      Oui j'ai trouve ca gonfle aussi mais bon…

  9. Avatar

    Cela ressemble au taxis en Chine! Je ne pensais pas qu'au Japon ils se conduisent aussi mal. En tout cas les quelques taxis que j'ai pu prendre au Japon au fil des annees, ca a ete plutot positif, mais comme je ne suis jamais descendu a Fukuoka, peut-etre que les chauffeurs ont le sang latin par la-bas!
    Mais pour ma premiere experience de taxi en Chine, j'ai eu droit a la totale: pas de ceinture de securite a l'arriere, le gars roule a 130 km/h dans les arteres de la ville, brule absolument tous les feux rouges, roule a contresens dans les 4 voies, roule aussi sur les trottoirs, au mepris le plus total pour les pietons. Un miracle que personne ne soit mort pendant les 20 minutes du trajet. Je m'en souviendrais toute ma vie. Il suffit d'ailleurs de regarder quelques videos sur youtube sur les taxis ride en Chine pour avoir une bonne idee de leur conduite.

    1. Avatar

      Si tu es dans le taxi tu ne te rend pas bien compte. C'est une fois du cote pietons et en marchant tous les jours. En ce moment ca va parce que je passe par des grandes rues mais pour mon ancien travail je passais dans des ruelles et je te dit pas les accidents que j'ai evite de justesse.

      Rappelle-moi de ne pas prendre de taxi en Chine 😀

  10. Avatar

    Très bon article, les yatai sont des attrapes touristes même si j'ai envie de tester et que ma femme me dit que c'est souvent de piètre qualité et fait pour les touristes
    Pour la pollution, c'est partout pareil dans les grandes villes, même en France
    Pour le festival, peut être que si tu es implique dedans, peut être source d'intérêt pour toi 🙂
    Chaque ville à ses atouts et inconvénients 🙂 ce qui fait son Charmes souvent

    1. Avatar

      Ca depend des endroits en fait, quand on va dans le nord de Tenjin c'est plutot authentique apparemment.

      Pour le festival, franchement je ne sais pas. Ils demandent aux citoyens de participer mais ca me soulerais plus qu'autre chose je crois.

  11. Avatar

    Ah les fameux points négatifs, pourquoi leurs donnés autant d'importance ?!
    Oui tu aimes la ville dans laquelle tu vis et tu la défend, et alors ?! Ceux qui ne sont pas dans ton cas, sont bien à plaindre ; qu'ils passent leurs chemin si tes articles et ta positive attitude ne leur conviennent pas !
    Je trouve ça dommage que tu aies à écrire ce genre d'article pour répondre aux commentaires Twitter. C'est quelques fois compliqué mais tu ne devrait pas te laisser affecté par tout ceci. C'est la rançon de la gloire sûrement.
    Néanmoins, merci pour ton honnêteté et cette mise au point. J'ai été surprise de voir que les bus ne sont pas à l'heure, ça doit être la faute aux taxis qui roulent comme des fous 😉

    1. Avatar

      Surtout que c'etait completement injustifie mais bon… sans commentaire…

    2. Avatar

      Je ne pense pas que de ne rien dire à la japonaise est bien. Les problèmes il faut les dire pour essayer de faire avancer les choses. Je trouve dommage qu'au Japon dès que tu donnes ton opinion elle prise comme réclamation…

  12. Avatar

    Toujours intéressant de savoir ce que les habitants n'aiment pas dans leur ville ! Mais encore plus important de comprendre ce qui fait que tu l'aimes !

  13. Avatar

    Moi qui avais tendance à idolâtrer le japon, voilà un article qui me remettra un peu les pieds sur terre.
    Merci pour cet avis critique, et le peu de vocabulaire qui me servira aussi haha.

  14. Avatar

    ESt-ce que les taxis conduisent comme des bourrins uniquement quand ils ont des clients a bord ou alors tout le temps? A Nagoya j'ai remarque que ca grillait pas mal les feux, ignorait les pietons etc etc mais uniquement en course – s'il n'y a pas de client a bord ils conduisent tres bien et sont tres courtois par contre XD

  15. Avatar

    J'ajouterai

    Les cyclistes sur le trottoir qui ne font guère attention.

    Peu de subventions pour les enfants. La ville ferme les jardins d'enfants publics pour en mettre des privés à la place.

    Je suis d'accord avec toi qu'une grande partie des PM 2.5 vient de la Chine. Par contre, les gens de Fukuoka n'arrangent guère les choses. Ils laissent tourner le moteur de leurs voitures sans raison. Les plages non populaires sont jonchées de déchets. Tous le plastique est brûlé. A Tokyo, tu mets tous ce qui est marqué Pura dans unburnable et non pas dans burnable. Au travail, tu n'as que burnable et unburnable donc les bouteilles PET sont mises dans burnable. Tout cela contribue également à l'augmentation des PMs. Mais c'est plus facile de dire que tout est de la faute de la Chine.

    Bref un réel effort par les municipalités serait le bienvenue car les jeux olympiques à Tokyo c'est pour bientôt et beaucoup de touristes vont venir a Fukuoka….

  16. Avatar

    Bonjour,

    Je suis Diane et j'ai découvert tes articles il y a quelques mois et depuis, je suis accro!
    J'adore les articles qui parlent de ta vie quotidienne, de ton parcours et ton apprentissage du japonais. Les autres articles sont aussi très intéressants et m'apprennent énormément de choses (je n'ai jamais encore été au Japon).
    Je t'admire beaucoup car tu as eu beaucoup de courage et de volonté d'avoir fait de ton rêve une réalité.
    J'aimerais te poser une question: dans cet article, tu parles d'un mémoire. Est-ce que tu suis encore des études?
    Bonne continuation!

  17. Avatar

    Merci pour cette article fort utile au demeurant ….

    Tu as un œil critique qui peut être utile aux futurs voyageurs ! Pas toujours facile d’être objectif lorsque l’on parle d’une « chose » que l’on aime ! Tu t’en sors très bien…

Laisser un commentaire