AutomneFukuokaItinérairesTemples et sanctuaires

[Dazaifu] Profiter de l’automne tardif

Samedi matin, je me suis levée tôt et j’ai décidé de partir sur un coup de tête pour la ville voisine de Dazaifu. Cela faisait quelques mois que je n’y étais pas allée et comme vendredi au travail, mes collègues m’ayant dit que les érables étaient enfin rouges, j’ai sauté sur l’occasion. Je crois que j’ai eu raison car en fait l’automne est bien là ! Il est juste très en retard par rapport à d’habitude.

 

Levée à 7h, j’avais prévu de partir avec le train de 9 mais je me suis rendue compte que mon appareil photo n’avait presque plus de batterie. Si je n’avais été que faire des photos ça aurait été mais je voulais aussi tourner une vidéo.
 

Le hasard a fait que le temps que la batterie monte à 50% et que j’arrive à la gare, j’étais pile à l’heure pour prendre dans le train spécial Tabito (旅人). C’est une rame spéciale, mise en circulation il y a quelques mois et entièrement décorée aux couleurs de Dazaifu : toute rose avec des illustrations des lieux célèbres de la ville et l’intérieur des wagons était richement décoré avec des motifs traditionnels japonais. Sur le site (anglais) de la compagnie Nishitetsu, vous pouvez trouver pleins d’infos ainsi que ses horaires de circulation ou encore un mini-guide de Dazaifu.

 


 

Je suis arrivée vers 10h et il n’y avait pas encore grand monde. J’ai commencé par aller au temple Kômyozen-ji (光明禅寺). A l’extérieur, quelques petites choses avaient changées : certaines zones étaient fermées par des barrières, notamment les hauteurs d’où il avait une belle vue sur les toits. Dommage.
Après m’être acquittée des 200 yens de droit d’entrée, j’ai pénétré dans le temple pour y admirer son magnifique jardin. La plupart des feuilles d’érables étaient déjà à terre mais peu importe, c’était quand même beau et surtout très reposant : il n’y avait que moi ! Quel bonheur de profiter de ce jardin, d’ordinaire très fréquenté, au calme.

 

Temple Kômyozen-ji, Dazaifu
Temple Kômyozen-ji, Dazaifu


Temple Kômyozen-ji, Dazaifu
 

Le deuxième endroit où je souhaitais aller était le grand Dazaifu Tenmangû (太宰府天満宮), gigantesque sanctuaire qui est l’attraction phare de la ville. Pour y aller, je suis passée par Ukidono (浮殿) qui était un sanctuaire il y a quelques siècles. Aujourd’hui il ne reste plus qu’un bâtiment et des petits lacs avec des petites rues autour : cela ressemble presque à un parvis d’église. Les érables de cet endroits étaient superbes. La lumière du soleil faisait prendre aux feuilless des teintes arc-en-ciel, on était pas loin de la perfection aperçue l’an dernier à Nomiyama.

 

Ukidono, Dazaifu
Ukidono, Dazaifu


 

Le Tenmangû était plein de monde comme d’habitude. Entre les groupes de collégiens et lycéens, les cars de touristes japonais ou chinois et les visiteurs lambda, difficile (impossible) de faire des photos sans avoir un visage dessus ou sans se faire bousculer par derrière par des gens mécontents que vous leur bouchez le passage (sorry sorry). Mais rien n’a entravé ma bonne humeur. J’étais venue là avant tout pour en profiter et pour tirer une prédiction.
Celles de ce sanctuaires changent de couleurs toutes les saisons et j’espérais trouver celles d’automne de couleurs rouge, orange et jaune mais elles avaient déjà été remplacées par celles d’hiver : blanches avec des dessins de flocons de neige bleu pâle. J’ai tiré une prédiction de chance dans le futur (sue kichi, 末吉). Je crois que c’est la première fois de ma vie que je tire quelque chose d’aussi faible.
 
Bref, j’avais repéré sur Instagram une jolie photo à faire avec les mauvaises prédictions accrochées mais nous étions encore le matin donc elles étaient trop peu nombreuses. A la place, je suis allée jeter un coup d’oeil aux amulettes mais rien ne me faisait très envie. Surtout, Dazaifu est célèbre pour abriter le dieu de la réussite scolaire donc j’ai laissé ma place devant les stands aux étudiants et à leurs familles. A la place, je suis allée voir les carpes, toujours aussi en forme : elles éclaboussaient partout avec leur queue, sûrement heureuse de recevoir du pain des enfants présents.
 


 
J’ai poursuivi ma route jusque dans les hauteurs, jusqu’au sanctuaire Tenkai Inari (天開稲荷神社) avec ses prédictions colorées, ses tablettes où l’on doit dessiner le visage d’un renard et ses marches qui coupent les jambes. Malheureusement, pas de belle vue comme je l’espérais.
En redescendant, mon appareil photo a commencé à montrer des signes de faiblesse et j’ai renoncé à aller au sanctuaire Kamado, un peu éloigné mais dont les momiji seraient de toute beauté en ce moment.
A la place, comme j’avais vraiment faim, je suis allée dans la rue commerçante et j’ai acheté un umegae mochi (梅ヶ枝餅), spécialité de la ville. Il s’agit d’un mochi (pâte de riz gluante) grillé et fourré de pâte de haricots rouges sucrée. C’est tout chaud, très bon, ça cale bien et ce n’est pas cher du tout : 120 yens la pièce. Comme Dazaifu est un lieu touristique ce n’est pas trop mal vu de manger en marchant. Il commençait à y avoir beaucoup de monde dans la rue commerçante, j’ai préféré revenir à la gare par des petites rues.
 

Umegaemochi, pâtisserie typique de Dazaifu
Umegaemochi, pâtisserie typique de Dazaifu

 
Je pense me faire de plus en plus souvent des visites impromptues comme celle de samedi. Il faut dire que j’ai découvert un nouveau blog qui m’inspire beaucoup et qui a décuplé mon envie de voyager. J’en parlerais à la fin du mois dans ma rubrique mensuelle de vie quotidienne. Aussi, cette promenade m’a fait réaliser qu’il me restait encore beaucoup de choses à découvrir.

 
 

Accès et informations pratiques

Dazaifu (太宰府)

[put_wpgm id=20]
 
Accès depuis Fukuoka (en train) :
Prendre la ligne Nishitetsu Ômuta en gare de Tenjin (Nishitetsu Fukuoka). Si certains trains vont directement jusqu’à Dazaifu, la plupart ne dont pas directe et un changement à Nishitetsu Futsukaichi (西鉄二日市駅) est nécessaire. Dans le premier cas, penser à retourner son siège en gare de Futsukaichi pour continuer à être dans le sens de la marche.Le trajet prend environ 25 minutes en express.

 
Accès depuis Fukuoka (en bus) :
Prendre le Dazaifu Liner depuis le Hakata Bus Terminal. Le trajet coûte 600 yens et dure 40 minutes.

Tags:

19 comments

  1. Pourquoi, c'est mal vu de manger en marchant ?

    1. C'est malpoli et pas élégant.

  2. Très jolie promenade ! Les feuilles tombées sur les graviers ratissés souligne le relief c'est très chouette.
    D'après les photos, tu as choisie le wagon tortue ! C'est super de choisir le wagon en fonction de la décoration et du vœu.

    1. Je n'avais pas vu mais ça ressemble à une tortue oui ^^
      On peut même écrire des voeux dans le train mais je n'ai pas cherché où (j'ai préféré rester assise xD)

  3. Bonjour/Bonsoir,
    J'ai découvert assez récemment ce blog qui me fascine à chaque nouvel article. Les photos sont magnifiques et le fait d'avoir le point de vue d'une française sur le Japon est vraiment intéressant.
    Pour répondre à ta question sur "l'objet insolite" il me semble que ce sont des calebasses, après je ne sais pas à quoi cela sert…

    1. Bonsoir,
      merci beaucoup pour ce commentaire, ça me fait très plaisir.

      Ca ressemble en effet beaucoup à des calebasses mais je pense qu'Oita no Kemuri a la bonne réponse.

  4. Pour l'objet insolite il me semble que c'est un pot à épices.

    1. Alors si c'était ça, ça serait vraiment étonnant. Je penche plutôt pour la réponse d'Oita no Kemuri ci-dessous.

  5. La petite flasque est un porte porte-bonheur (il me semble). Tu mets dedans le message porte-bonheur ou le souhait et tu accroches le tout au temple.

    1. Ca semble logique vu que c'est accroché comme les ema.
      Merci 🙂

  6. La qualité de tes photos me fait toujours autant baver ! Elles donnent vraiment envie d'aller voir nous aussi.
    En tout cas ça avait l'air vraiment joli !

  7. Pour l'objet j'aurais dit une gourde (hyôtan)

  8. Quand je vois ces gourdes, ça me fait toujours penser aux petites gourdes de piments japonais 😀

    Au temple Kômyozen-ji, ils doivent bien galérer à ramasser les feuilles et refaire leurs motifs dans le sable 😮

    Et c'est pas sérieux de partir avec une batterie à 50% ! :p

    1. J'oublie toujours de recharger mon appareil comme ma batterie annexe de smartphone xD

  9. Bonjour,
    Je suis votre blog depuis un moment et j'aime beaucoup vos présentations !
    Je vous sollicite car je viens au Japon en février prochain au Japon et plus particulièrement à Dazaifu le 25 février. je prévois une journée sur Dazaifu mais comme je suis en camp de base chez des amis à Nagoya, je prévoyais 3 jours sur la Région de Fukuoka !
    Comme il y a beaucoup à visiter pourriez-vous m'indiquer les incontournables de Fukuoka en si peu de temps !
    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Je vous souhaite une excellente journée !
    Aurore

    1. Bonsoir,
      Dazaifu vers le 25 février ça sera normalement une excellente période pour voir les pruniers.

      En trois jours c'est peut-être sympa de faire une journée sur Fukuoka avec le quartier des temples et sanctuaires, le parc Ohori et Maizuru, la Tour de Fukuoka, Canal City etc…
      Le deuxième jour Dazaifu et le troisième Yanagawa et ses canaux par exemple.
      Si Dazaifu ne prend pas toute la journée vous pouvez peut-être aller sur l'île de Nokonoshima.

      Si vous avez d'autres questions n'hésitez pas.

    2. Merci beaucoup, je vais étudier la question. Je viens de lire votre article "bons plans" c'est tout à fait ce que je recherche ! J'aime avoir le ressenti des gens et ainsi pouvoir comparer mes impressions ! En tous les cas merci beaucoup vous avez vraiment les qualités pour travailler dans la promotion touristiques !
      Aurore

Laisser un commentaire