Vie quotidienne

Être française au Japon

Être française au Japon

Être française au Japon c’est faire face à tout un tas d’idées reçues. Depuis que j’ai posé le pied à Fukuoka, ma vie a complètement changé. Contrairement à Tokyô ou Kyôto, il n’y a que très peu de touristes français et encore moins de résidents. Ici, on recense plutôt chinois, taïwanais et autres personnes venues de pays d’Asie du sud-est ce qui rend le fait d’être française encore plus exotique et inattendu que dans d’autres grandes villes du Japon.

 
Au Japon, l’occidental est souvent pris pour un américain. D’ailleurs, dans les lieux touristiques il n’est pas rare que l’on vous adresse la parole en anglais, chose horripilante pour toute personne parlant/apprenant le japonais (laissez-nous utiliser votre langue !). Dans ces moments-là, j’avais coutume de répondre en japonais : « Je suis navrée, je ne parle pas anglais » (ouh la menteuse). J’utilise volontairement le passé car à Fukuoka, on ne m’a jamais parlé en anglais. Il faut dire qu’ici peu de choses sont adaptées aux anglophones. Les lignes de bus, par exemple, ne sont pas ou peu retranscrites en alphabet. Je me demande d’ailleurs comment font les personnes ne parlant pas japonais ici (usage exclusif du métro ?).
 
 

Alors, être française au Japon c’est…

 

être une vraie coqueluche

Les français au Japon ont la plupart du temps un grand succès. Lorsque l’on vous demande dochira kara desu ka ? (d’où venez-vous ?) c’est d’un air peu intéressé, persuadé que la réponse sera America (États-Unis). Mais lorsque le mot France est prononcé, tout de suite l’attitude change, l’œil étincelle et on est tout de suite placé sur un autre niveau, comme sur un mini piédestal. Je me souviens d’un épisode à Hiroshima où ça s’est passé exactement comme cela : en visite pour 2 jours, ma maman et moi sommes allées manger un okonomiyaki dans un restaurant proche de notre hôtel. L’accueil a été super froid jusqu’à ce qu’on nous pose la fameuse question. A partir du moment où le staff a su que nous étions françaises, nous sommes devenues les coqueluches de l’établissement.
 
 

devenir professeur de français

Ce n’est pas spécifique aux japonais mais il ne s’est pas passé une seule fois, qu’une fois ayant précisé ma nationalité, on me demande de dire quelque chose en français. C’est assez embarrassant d’autant que je ne sais jamais quoi dire. Du coup je me présente : nom, âge et ville d’origine. Mais les mots ont peu d’importance : j’aurais pu raconter n’importe quoi que mon interlocuteur se serait écrié sugooooooi (super) à peine les premiers mots prononcés. Lorsque mes collègues m’ont entendu dire « nous prenons le métro » ils étaient en extase « Ca fait tellement français !!« .
Après s’être extasié une bonne dizaine de minutes, on passe à la phase numéro deux : « apprends-moi quelques mots de français« . Et là c’est le drame ! Apprendre quelques mots à quelqu’un qui manifestement a demandé ça plus par politesse que par intérêt et que tout cela sera oublié 10 minutes plus tard, c’est pas ce que je préfère. Mais je m’efforce toujours d’exécuter ça avec le sourire même si des fois je me venge en enseignant des mots comme anticonstitutionnellement. « Oui c’est un mot très courant, il faut absolument l’apprendre, c’est la base« .

 
 

passer pour une poupée

Les furansu ningyô (フランス人形, poupée à la française) désignent ces poupées de porcelaines qui ont les cheveux bouclés et d’élégantes robes. Une française ressemblera quoi qu’il arrive à une poupée. De plus, quoi qu’elle porte, elle sera toujours oshare (おしゃれ, élégante). Même si elle est en vieux jogging, elle le portera avec élégance et style. Dans mon cas, j’ai de longs cheveux châtains clair et ondulés, la peau très blanche et d’assez
longs cils ce qui fait que le surnom de poupée française ne me lâche pas. Ce n’est pas désagréable cela dit.

 
 

être à l’écoute des récits de chacun

Quand on dit que l’on est français, il y a toujours une anecdote de la part de chacun : mon agent immobilier qui me parle de ses études de français à l’université (« je ne me souviens de rien, la prononciation est tellement difficile« ), mon professeur principal qui est allé en France lors de son voyage de noces où la dame qui vend les bentô au pied de l’école qui a son fils qui est en échange à Paris. Quant ce n’est pas le grand directeur de mon ancienne école (qui n’est d’autre que Aso Yutaka, le frère de l’ex-premier ministre japonais pour la petite histoire) qui m’a confié être le seul de sa famille à avoir du sang français ! En effet, il a eu un grave accident de la route en France et a du avoir recours à une transfusion sanguine dans notre pays.
 
 

être questionnée sur le choix de son lieu de résidence

« Mais pourquoi Fukuoka ? »
Comme je le disais en début d’article, les français à Fukuoka ne courent pas les rues. C’est donc naturellement qu’on me demande souvent pourquoi j’ai choisi Fukuoka au lieu de Tôkyô ou Kyôto (pour tout savoir sur mon parcours, c’est par ici). On me parle aussi souvent de l’éloignement de la France par rapport au Japon et on me remercie d’un grand sourire d’avoir choisi Fukuoka. C’est plutôt à moi d’être reconnaissante !
 
 

être capable de répondre aux clichés des japonais sur la France

Ah Paris.. Ville romantique où tout le monde est à la pointe de la mode mais n’a que 10 vêtements dans leur garde-robe (en comptant le sac Vuitton).
Ah la France, pays qui se résume à Paris, au Mont Saint-Michel et à la Provence.
Ah les français, ces êtres merveilleux qui mangent du pain dur comme du bois en écoutant France Galle et qui vont voir Alain Delon au cinema avant d’aller au marché avec leur panier en osier.
Vous (comme moi) n’échapperez pas aux clichés des japonais sur la France et les français. Et Dieu sait qu’ils sont nombreux !
Au début j’avais l’habitude de rétablir la vérité assez crument mais maintenant j’ai plus tendance à rectifier en douceur en laissant une part à l’imaginaire. Car après tout, qu’y a t-il de mieux qu’un peu de rêve ?

 
 
Les français de Fukuoka sont de vrais chanceux car la ville est agréable et les habitants chaleureux et adorables. J’espère, à travers ce blog, vous donner envie de vous rendre à votre tour dans mon petit bout du sud du Japon.

Tags:

72 comments

  1. Avatar

    salut
    Il m'est arriver scénario identique, à Kyoto. Pendant que mon conjoint regardait dans une boutique de couteaux, un viel homme est venu me demander si j'étais américain. J'ai répondu "No no. canada-jin desu". Il était ultra ravi. On dirait qu'aussitot qu'on répond autre chose qu'américain, les gens sont plus heureux :).

    1. Avatar

      Avec le passé quelque peu tendu avec les américains c'est tout à fait compréhensible. Et tant mieux pour nous 🙂

  2. Avatar

    L'anecdote sur le sang français de ce directeur m'a fait hurler de rire ! Tout ça me rappelle pas mal mon voyage également…. ^^

    1. Avatar

      Je ne savais pas trop quoi répondre sur le coup mais il en riait lui-même donc ça a été.

  3. Avatar

    Génial, merci pour ces chouettes informations, ça me donne encore plus envie de voir le Japon !
    Dis moi parlais-tu déjà un peu japonais en arrivant ou pas du tout ?

    1. Avatar

      En arrivant j'avais fait 5 ans de japonais en pointillé donc je pouvais me débrouiller pour le quotidien.

  4. Avatar

    c'est bizarre moi je n'ai jamais vraiment trop rencontre ce cas de figure ou on croit que je suis americaine..
    c'est marrant quand les Japonais essaient de prononcer "bonjour, je m'appelle…comment allez-vous?" quand je dis que je suis francaise, a chaque fois je me demande ou ils peuvent retenir des choses comme ca^^
    je pense que c'est plus flatteur d'etre francaise qu'americaine, a cause de l'image prestigieuse de la culture francaise au Japon, je me dis aussi qu'il ne faut pas casser les reves des gens en leur presentant comment est reellement le quotidien ici…^^;;
    c'est penible d'etre qualifie de gaijin mais j'essaie de faire de ma difference un atout..

    1. Avatar

      Ils ont vraiment du mal avec nos sons français. J'ai souvent ri de mon prof principal qui n'arrive à rien dire 😀

      Je n'ai jamais trouvé ça pesant ni pénible d'être étrangère car j'ai toujours été traitée comme tout le monde et ce partout. J'ai eut-être eu de la chance ? Ou le fait de parler exclusivement japonais joue beaucoup ?

  5. Avatar

    J'ai habité à Tokyo pendant 2 ans, alors je retrouve forcément de mon expérience dans ton article… Mais je crie au génie pour "anticonstitutionnellement" 😀 j'ai bien rigolé !

    1. Avatar

      Je rigolais intérieurement quand je leur ai appris ça 😀

  6. Avatar

    Merci pour ton très bel article 🙂

  7. Avatar

    Un de mes amis s'est expatrié au Japon il y a de nombreuses années déjà. Tout ce que tu écris aujourd'hui, il me l'a décrit : on ne lui parle qu'en anglais, on "s'extasie" lorsqu'il dit qu'il est français.

    1. Avatar

      Le français a vraiment un statut particulier au Japon, on a de la chance.

  8. Avatar

    Je n'ai pas pu m'empêcher de rire pour anticonstitutionnellement que l'on utilise soit-disant tous les jours et que c'est la base xD T'es un génie, comme le disait silecee plus haut !

    Aller au Japon c'est mon plus grand rêve, surtout l'île aux chats (ça tombe bien c'est au large des côtes de Fukuoka mouahaha) … Cette Tashira Island là, c'est mon rêve depuis que je l'ai découverte via un ami japonais et je ne lâcherais pas ce rêve de si tôt ! Et pour le côté "poupée" et "élégante quoiqu'il arrive" c'est tellement mieux… On est moins complexé quand on sort en mode grosse larve mal habillée pas coiffée ni rien, parce que finalement on est quand même jolie à leurs yeux (ça je le vis souvent avec mon ami japonais qui me dit toujours que je suis jolie, et qu'il me préfère même au naturel… ah ces japonais)

    En tout cas merci pour cet article, j'ai encore plus envie de m'y rendre ! Mais ce sera pas pour demain…

    1. Avatar

      Hha c'était juste un petit plan machiavélique un jour où j'en ai eu assez ^^

      J'ai appris récemment que l'île aux chats était près de Fukuoka. Il faut que je m'y rende quand les beaux jours arriveront.
      Ici on peut sortir en pyjama faire ses courses à la supérette du coin, c'est tout à fait normal et ça fait du bien !

      J'espère que tu pourra venir un jour 🙂

  9. Avatar

    Je decouvre ton blog suite a ta Une Hellocoton (bravo) et j'en suis ravie. Je suis moi-meme expatriee a l'etranger (mais seulement en UK pour le moment) et tous mes coloc' sont asiatiques. J'ai droit moi aussi a mon lot de "Tu viens d'ou ? De France ? Wahou, la chance. Je suis deja allee a Paris et sur la Cote d'Azur, c'etait super ! ".

    1. Avatar

      Merci 🙂

      Ici plus que la Côte d'Aruz, c'est plus le mot "provence" qui ressort. j'encourage plutôt les gens à aller en Bretagne (je n'aime pas le sud haha).

    2. Avatar

      Bonjour !
      j'ai découvert ton blog en naviguant sur la toile et je ne regrette pas le clique ^^ merci de partager ton expérience avec nous.
      D'après ce que je lis ici et là, et même dans ton article, les Français ont la "côte" (ou du moins ne doivent pas batailler contre des préjugés négatifs) et apparemment d'après ton commentaire la Provence aussi.
      Ce dernier point m'intéresse particulièrement, j'aimerais aller au Japon un jour, et je dois avouer qu'en tant que française et provençale, je me demande ce que je risque lol
      (je passe sous silence ton commentaire sur le sud :p)

  10. Avatar

    Trop marrant!
    Cela me rappelle d'une excursion à Nara où mon compagnon a signé les autographes à des petits Japonais en voyage scolaire, complètement fascinés par un gai-jin! Quant à moi, le cas est particulier car étant demi-japonaise tout à fait bilingue, les Japonais sont parfois surpris et ne savent pas s'ils doivent me considérer comme gai-jin ou pas!

    1. Avatar

      Oui ! Les écolier adorent les étrangers qu'ils saluent à grands "hello" (et ma mère qui leur répondait "non c'est "bonjour"" 🙂
      C'est vrai que les demi-japonais ont toujours ce statut particulier : pas japonais mais pas étranger non plus, c'est ambigu pour beaucoup de personnes.
      Je vois des demi-japonais à la télévision à qui on parle comme si ils étaient étrangers alors qu'ils ont fait toute leur vie ici. Ça doit être très pénible.

  11. Avatar

    On m'a aussi souvent abordé en anglais et bien que je répondais en japonais, ils continuaient dans un anglais assez mauvais lol. C'est comme en France ou la majorité des gens prennent tout les asiatiques pour des Chinois. Avant de venir au Japon, je n'aurai jamais imaginé que la France soit si apprécié par les Japonais. Quand je dis que je suis française, ils sont aussi tout émerveillés, s'empressent de me demander si je viens de Paris et depuis quand je vis au Japon.

    1. Avatar

      Comment devenir la coqueluche du quartier en quelques jours 🙂

  12. Avatar

    Contente de découvrir ton blog 🙂 Ca donne envie d'en lire plus sur ton expérience.
    Pour n'être allée qu'à Tokyo et Kyoto, je n'aurais jamais rien compris s'il n'y avait pas de traduction en anglais en effet… J'ai déjà tellement été dépaysée là-bas…
    Pas mal le kiri en photo !

    1. Avatar

      Si tu as l'occasion de revenir et d'aller dans d'autres villes tu le sera encore plus car presque rien ne sera retranscrit en alphabet.

  13. Avatar

    Merci pour cet article, et merci à HC de l'avoir mis en article du jour, je découvre du coup ton blog avec plaisir!
    nous avons prévu de partir au Japon 3 semaines entre fin octobre et mi novembre; nous avons un bébé qui aura 1an1/2 à ce moment là. Donc question (peut-être clichée) du jour est : qu'en est-il de la radio-activité (de l'air, de la nourriture)? Nous envisageons Tokyo, Kyoto et ce qu'il y a autour 🙂 Sais tu s'il y a des modes d'hébergements adaptés pour bébé?

    En tout cas en lisant ton article j'ai bien envie de dire à l'Homme de la maison de changer les plans pour les villes que tu décris 🙂

    merci encore

    1. Avatar

      Désolée de ma réponse tardive. Merci 🙂
      Je ne suis pas sur Tôkyô donc je ne peux pas dire d'où proviennent les aliments mais à Kyôto il n'y aura pas de problème, étant déjà éloigné de la centrale, la plupart des produits proviennent des départements aux alentours (ici par exemple on a que des choses en provenance de Kyûshû).

      En général les hôtels autorisent les bébés à dormir dans le lit des parents sans coût supplémentaire. Dans les ryokan où l'on dort "par terre" ça sera très confortable pour bébé, il ne devrait pas y avoir de soucis.

      Bon voyage 🙂

  14. Avatar

    J'ai entendu parler du syndrome japonais, des touristes arrivant à Paris et s'attendant à la trouver telle que dans Amélie Poulain… et qui devant l'impolitesse et les pickpockets sont si choqués que certains ne supportent pas la désillusion et doivent se faire hospitaliser!

    J'ai bien aimé ton article, j'ai appris des choses 🙂

    1. Avatar

      Merci beaucoup 🙂

      Les japonais ont tellement une fausse idée de la France que c'est sûr que c'est un choc. Heureusement ce syndrome ne touche qu'une petite partie des touristes.

  15. Avatar

    Un article vraiment génial et qui fait voyager ! Merci pour le partage !
    Moi, plus près de la France ( en Espagne) j'ai également droit aux mêmes clichés ! (et aussi aux mêmes demandes d'enseignement !)

    Bises
    Estelle
    http://chroniquesd-unefrenchie.blogspot.fr

    1. Avatar

      En Espagne aussi ? Je ne l'aurais pas cru, étant assez proche tout de même.

      Je te suis sur HC maintenant 🙂

  16. Avatar

    J'ai beaucoup aimé cet article, que j'ai découvert via Hellocoton (félicitations pour ta Une !). On voyage un peu avec toi. J'aimerais tellement avoir la chance de découvrir un peu l'Asie et de voyager au-delà de notre continent.
    Cela dit, c'est peut-être pas plus mal pour ces Japonais qu'ils n'aient pas vu beaucoup de touristes français ; il paraît que nos compatriotes ne sont pas les plus agréables quand ils sont en vacances… (je refuse de m'impliquer là-dedans : je suis un amour et trop gentille en vacances !)

    http://ilfautunefleur.fr

    1. Avatar

      Merci beaucoup 🙂
      Ici les pires touristes sont les américains et les chinois qui ont une façon de vivre très éloignée des japonais. Les français passent encore.

  17. Avatar

    Ah super ton article. Il me donne envie de retourner au Japon !!! Sympa l'anecdote du directeur de ton école. Et le kiri, c'est celui que j'achetais à Tokyo *nostalgie* :-3 merci de partager cela avec nous. ^^

  18. Avatar

    Très chouette article ! Cela me rappelle mes trop courtes vacances au japon 🙂 j'y ai été quelques mois apres l'accident de la centrale nucléaire, et j'ai compté sur les doigts de mes mains les "blancs" que j'y ai croisé. Et effectivement, les français sont vu comme le comble du raffinement, si ils savaient :p

    Veinarde que tu es de vivre la bas, j'aimerais tellement !

    1. Avatar

      J'y suis aussi allée quelques mois après l'accident (juillet/août) et on m'a même remerciée d'être venue pour encourager le tourisme.
      Haha, c'est pourquoi quand ils viennent, certains sont frappés par le syndrome de Paris !

  19. Avatar

    Ton blog est super ! Comme je t'envie. Moi, je suis partie un mois au Japon pour mon voyage de noce et j'en garde un souvenir merveilleux 🙂

    1. Avatar

      Merci beaucoup 🙂
      Un mois au Japon quelle chance ! Je suis ravie que tu en garde un tel souvenir et espère que tu pourras y retourner.

  20. Avatar

    comme je te comprend lol
    j'ai vecu a tokyo pendant 7 ans
    tu comptes revenir en france ?
    BIS

    http://devsnochaos.blogspot.fr/

    1. Avatar

      Olala je ne pourrais jamais vivre sur Tôkyô, c'est bien trop grand et il y a bien trop de monde.
      Pour le moment j'essaie de rester, j'en parlerais dans un prochain article si tout va bien.

  21. Avatar

    Très intéressant ton article et ça fait du bien de lire l'expérience de quelqu'un qui vit ailleurs qu'au Canada ou aux US!

    Bonne continuation 🙂

  22. Avatar

    L'œil qui étincelle! je connais bien ça 😉
    c'est fou comme l'attitude change dès qu'ils apprennent que tu es française, mais bon on va pas s'en plaindre puisque c'est toujours très positif 🙂

    1. Avatar

      Carrément, c'est très agréable 🙂

  23. Avatar

    Je suis conquise…prochain voyage au Japon, Kyushu et Fukuoka feront partis du programme 🙂

    1. Avatar

      Je suis ravie de lire ça ^^ C'est rare les français qui se donnent la peine de découvrir cette région, je suis plus qu'heureuse que tu décide de venir par ici !

  24. Avatar

    Je viens très souvent sur ton blog, et je trouve que tes articles sont de plus intéressants et agréables à lire 🙂
    J'adore tes anecdotes sur Fukuoka, c'est vraiment une ville que j'aimerais découvrir. J'ai adoré vivre quelques mois à Kagoshima (dans l'école que tu avais visité !) et je suis totalement d'accord quand tu dis que les habitants de Kyushu sont adorables et chaleureux.
    J'ai hâte que tu fasses un article sur Fukuoka même (le centre, toutes les choses à voir etc) ! Bientôt peut-être ? 🙂

  25. Avatar

    Je ris aussi quand je dis que je suis belge… "おー チョコレート食べたい!!" haha Ils sont mignons !

  26. Avatar

    Aaaah, une française à Fukuoka ! C'est vrai que cela change des autres destinations ^^. J'avais adoré mon passage dans ce coin là (j'allais à Karatsu). En tout cas, c'est sympa de faire découvrir cette ville à taille humaine (pour moi). J'habite à Tokyo dont j'adore les quartiers très peu touristiques (je fuis Shibuya comme la peste), et j'ai hâte d'aller vivre dans une petite ville, ailleurs sur l'archipel !

    1. Avatar

      Merci à béné et "lejaponautrement" pour les infos et anecdotes tirées de vos vécus! Je ne connais presque rien du Japon, mais suis curieuse et passant par là en allant m'installer en Janvier en Nouvelle Calédonie, j'ai décidé de m'y arrêter une semaine. Je voyage seule, avec un anglais très léger… Si cela ne vous dérange pas trop, je serais très contente d'avoir quelques conseils; logement, lieux à voir,… ou même de vous rencontrer,…

  27. Avatar

    J'ai été à Fukuoka pendant 3 mois pour les études, et c'est vraiment ma ville préférée <3
    J’espère que si je bosse au Japon plus tard, je pourrais vivre là bas !

    J'ai moi aussi vécu l’expérience des japonais te parlant en Anglais, car, étant étrangère, tu es forcement Américaine ! Et j'avoue que c'est bien énervant (surtout quand on se débrouille en japonais) … du coup je faisais comme toi : "répondre directement en japonais" ah ah ah

  28. Avatar

    Salut, avec une amie on aimerait aller au Japon plus tard (parce qu'on est encore mineures) genre à Kyoto, Tokyo et d'autres villes. On voulait savoir à quel âge c'est le mieux d'y aller, à ton avis? Et aussi si on doit obligatoirement parler Japonais ou si on peut se débrouiller sans? Parce que c'est vachement éloigné de la langue Française le Japonais. Enfin voila quoi, en tout cas ton blog et super et ton article était bien expliqué! j'espère que tu répondras à mes questions. Bonne soirée !

  29. Avatar

    Bonjour j'adore ton article, depuis que je lis de plus en plus d'article sur le japon j'ai une de ses envie d'y aller 🙂 . J'ai bien rigolé quand tu as dit anticonstitutionnellement , je me suis demandé comment les japonais l'auraient prononcé et sur le coup je me suis mise a rire . J'adore le style de vie japonais plus tard j'aimerai y aller . J'ai lu dans un autre article au au japon il n'y avait que deux "filière" au lycée : la filière scientifique et littéraire se qui m'a étonné et je me demander si tu as déjà était étudier dans un lycée japonais si oui comment c'est ?

  30. Avatar

    mon rêve c'est d'aller un jour au Japon et du coup j'adore ton article ,on y apprend pas mal de petits trucs sympas à savoir quand on y va
    Du coup ça me donne envie de bosser dure pour avoir le plaisir de voir ce magnifique pays ….(et essayer de leur apprendre le mot le "plus" utiliser de la langue française: "anticonstitutionnellement" ;D)

  31. Avatar

    Excellent article, surtout pour anticonstitutionnellement haha. Je suis toujours avec le sourire au lèvres lorsque je vois des articles comme ça mais j'ai une question, les belges ou les suisses ont-ils une images particulière? Etant donné qu'on y parle le français dans une partie du pays toussa ou c'est uniquement la personne venant de France qui est une "star"?

  32. Avatar

    As-tu mangé un narutomaki ??? C'est bon ?

    1. Avatar

      Je crois en avoir mangé une fois, il y a très longtemps. C'est du pâté de poisson classique.

  33. Avatar

    Moi on m'a déjà fait la remarque avec du vin. T'es français? Alors tu bois bu vin! Lol

  34. Avatar

    Lire cette article m'a rappelée l'an dernier quand je suis allée à Fukuoka pour quelques jours de vacances.
    Lorsque je suis allée dans la Fukuoka Tower un soir (pour avoir une vue panoramique de nuit) j'étais seule avec la jeune femme dans l’ascenseur qui m'expliquait en anglais un peu l'histoire de la tour (sa taille, date de construction etc…) et ensuite elle m'a demandée d'où je venais et quand j'ai dit "France", elle s'est émerveillée xD "sugooiiii" , etc…
    Et quand après j'ai ajouté que je venais de Paris c'était le pompom, elle en pouvait plus. C'était très gênant de la voir s'émerveiller comme ça mais bon vaut mieux ça que l'inverse, on va pas se plaindre non plus.

  35. Avatar

    J'ai vécu 1 an à Fukuoka en 2009 et j'ai toujours aimé dire que j'étais française et ainsi rompre le cliché du "tout étranger est américan". Je me souviens encore du regard de petits vieux dans la campagne de Kyushu (vers Kurogi ou Kusu) me regarder avec grand étonnement et curiosité quand je leur disais Furansujin
    Et pour ce qui est de prendre le bus sans parler japonais c'est effectivement une épreuve, comme beaucoup de choses à Fukuoka quand on ne parle que quelques mots de japonais.. Mais je l'ai fait!

  36. Avatar

    J'ai toujours rêvé d'aller au Japon je ne sais pas si je pourrais y vivre c'est quand même une grande décision, il faut murement réfléchir mais en tout cas c'est sûr, j'aime le japon!
    Je me suis d'ailleurs souvent demander comment je serais perçu par nos amis nippons! Moi, la petite pile électrique française, vachement rondelette passant sa vie avec des étoiles dans les yeux et la banane aux lèvres (quand ce n'est pas le filet de bave, beaux garçon oblige…) Je me dis toujours qu'avec ma tête et ma dégaine, en apprenant ma nationalité je casserais le mythe!
    Mais attention, si ce n'est pas le cas je partirais à la chasse au japonais 😉

  37. Avatar

    Merci pour cet article interessant, en plus cela me rappelle une histoire un peu similaire qui m'est arrivee a l'epoque ou je vivais a Dalian dans le NE de la Chine. Dans la rue tous les chinois vous regardent de la tete aux pieds sans gene aucune (chose qui ne m'arrive pas au Japon), et tres souvent on me demande, en general avec un grand sourire: Are you american?
    Moi:no
    Are you English then?
    Moi: no
    Where are you from?
    Moi: I'm french
    En general mes interlocuteurs etaient surpris et interesse, sauf a deux reprises, ou apres avoir annonce que j'etais francais, le sourire de mon interlocuteur a disparu, ensuite disparissant aussi sec et sans rajouter un mot de plus, me plantant la comme cela dans la rue.

  38. Avatar

    Konnichiwa ! J'ai bien aimé ton article. Je voudrais habiter au Japon plus tard car j'adore ce pays. Mais en ce moment, j'ai vraiment de gros doutes. Je sais que dans ce beau pays, un étranger restera un étranger toute sa vie même s'il a acquis la nationalité japonaise à cause de la mentalité "uchi" et "soto". Ainsi il est presque totalement impossible d'intégrer véritablement cette société.Et aussi, que la place d'une femme dans le monde du travail est beaucoup moins égalitaire qu'en France.
    Alors je voudrais savoir s'il est possible qu'une femme occidentale intègre la police japonaise.

    Ja ne !

    1. Avatar

      De ma petite expérience ici, il me semble impossible d’intégrer la police japonaise….

  39. Avatar

    J’aime beaucoup la pluspart de tes articles, même si je vis aussi sur Kyushu, pas très loin de toi, je decouvre toujours des endroits sympas où aller. Mais je trouve que celui-ci reste un peu superficiel (a la fois on est sur un blog, peut etre difficile d’en écrire beaucoup plus). Je pense qu’il y a déjà une différence d’approche avec une fille ou un garçon, que même si la premièreapproche est sympa, cela reste très superficiel, rien ne se passe derrière. Comme tu l’as dis le francais est exotique, l’intérêt est juste là….
    Personnelement je suis vraiment tres déçus des relations sociales avec les japonais….
    qu’en penses-tu ?

    1. Béné

      Vu que je suis plutôt du genre à être indépendante, sans être collée à mes amis h24, cela me convient plutôt très bien.

  40. Avatar

    ahhhhh comme je comprends
    je reside en ce moment en Russie et je suis originaire de la Cote d’Ivoire en plus du coup j’ai eu droit a la plupart des situations que tu as citees dans ton article et pas toujours de la maniere la plus agreable

  41. Avatar

    Salut, pour l’anecdote, au Japon les enfants m’ont demandé deux fois si j’étais coréen lol
    En France, une petite fille a demandé à ma femme (japonaise) si elle était africaine lol
    Ha les enfants

    1. Béné

      Ca reste des enfants 🙂

  42. Avatar

    Plus je te lis, plus mon envie de venir vivre au Japon (re)grandit! (Et plus je suis assidue à mes cours de japonais ^^)
    Les grands clichés sur la Belgique ont la vie dure aussi :o) Les gaufres, le chocolat, les frites… voilà à quoi on est réduit ;o)
    (^3^)

    1. Béné

      Je pense que c’est pour tous les pays pareil. Les français ont beaucoup de clichés sur les japonais également (travail, photos, sushis).

Laisser un commentaire